Les effets des changements saisonniers et météorologiques sur votre peau

Les effets des changements saisonniers et météorologiques sur votre peau

Désolé de vous le dire, mais l'été passant vite et les nuits rallongeant, il sera bientôt temps de ranger vos sandales, de sortir vos tricots et de mettre en route le chauffage.

Le changement de saison n'implique pas seulement de modifier sa garde-robe et de pousser le thermostat. Météo plus fraîche et moins humide, bains trop chauds ou séjour prolongé dans un intérieur à l'atmosphère sèche et étouffante... Tout peut compromettre l'hydratation de votre teint et faire des ravages sur votre peau.

Un temps frais et sec

Les niveaux d'humidité ont tendance à diminuer en automne et en hiver. Plus l'air est sec, plus il absorbe l'humidité de la peau. Vous êtes donc plus exposée au dessèchement et à la desquamation pendant les mois froids de l'année, surtout si vous êtes sujette à l'eczéma ou à d'autres maux qui touchent les peaux sèches.

Dans l'idéal, vous devriez accorder plus de temps à votre routine de soin de la peau à mesure que la saison change, et échanger vos produits d'été contre leurs équivalents d'automne et d'hiver, plus riches et plus nourrissants."Tout comme vous changez vos vêtements en fonction de la température, vous devriez faire de même avec vos soins cutanés", déclare le Dr Nick Lowe, dermatologue de la clinique Cranley de Londres."Il faut troquer son léger soin hydratant d'été contre une crème pour le visage plus nourrissante."

Un chauffage hostile

À moins d'avoir la chance de passer un été indien, vous allumerez sans doute vos radiateurs au cours des prochaines semaines, ce qui, malheureusement, ne rendra pas service à votre peau."L'air chaud en intérieur induit une faible humidité, ce qui provoque l'évaporation de l'eau de notre peau", explique le Dr Sam Bunting, dermatologue-cosmétologue."Ceci peut provoquer des crevasses, des desquamations, des irritations, dessécher la peau et la rendre terne."

Vous pouvez atténuer les effets du dessèchement en investissant dans un humidificateur, afin de maintenir l'humidité de l'air à l'intérieur de votre habitation, ou dans un appareil portatif que vous pouvez également apporter au travail et installer près de votre bureau. Si vous ne pouvez pas vous offrir un humidificateur, placez quelques bols d'eau près de vos radiateurs. N'oubliez pas non plus de boire beaucoup d'eau et d'appliquer votre crème hydratante et nourrissante aussi souvent que nécessaire, en plus de baume à lèvres régénérant et de crème pour les mains extra-épaisse.

Les changements soudains de température

Passer de l'extérieur froid aux bâtiments chauds et douillets, et inversement, peut avoir un impact négatif sur votre teint. « Malheureusement, ce processus entraîne une contraction et une expansion rapide des capillaires du visage, ce qui provoque une rupture des vaisseaux et une rougeur cutanée », explique le Dr Ariel Haus, dermatologue de Harley Street.

Réduisez au minimum le risque de varices et d'inflammation en vous emmitouflant par temps froid et en n'abusant pas du chauffage, afin de réduire la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur. Une légère couche de crème protectrice permettra de préserver votre peau, et les produits contenant des ingrédients anti-inflammatoires et anti-irritations comme la camomille et le thé vert devraient vous aider à contrôler les rougeurs.

Bains chauds et douches

Quand les températures chutent, un bain ou une douche chauds sont particulièrement tentants, surtout si vous avez passé la journée à l'extérieur dans un froid glacial. Après tout, il n'y a rien de plus relaxant que de faire trempette dans les bulles ou qu'une bonne douche apaisante.

Désolé de vous priver de votre parade, mais si vous le pouvez, essayez de résister à la tentation pour le bien de votre teint."Les bains et les douches chauds peuvent dissoudre la barrière protectrice de la peau, qui finira par s'assécher", explique le Dr Lowe."Prenez des bains et des douches tièdes pour réduire les dégâts."

Les bons petits plats d'hiver

Pour de nombreuses personnes dont la peau est grasse et sujette à l'acné, un temps sec peut permettre de prévenir les éruptions cutanées et de minimiser les crises. Toutefois, les riches plats d'automne et d'hiver peuvent exercer l'effet contraire. Des études suggèrent que les régimes riches en glucides raffinés peuvent déclencher ou aggraver l'acné. Les aliments possédant un indice glycémique (IG) élevé provoquent des pics de sucre responsables de l'augmentation du niveau des hormones dans l'organisme, à l'origine de la production d'un film gras.

Si vous voulez éviter les éruptions liées au régime alimentaire cet automne et cet hiver, essayez de ne pas abuser des aliments réconfortants à base de glucides. Autrement dit, allez-y doucement sur les friandises, le pain blanc, les pâtes, les chips et les pommes de terre, tout en augmentant votre consommation de glucides à libération lente, comme le gruau d'avoine et le riz brun.


Abonnez-vous à notre newsletter afin d'obtenir un cadeau de bienvenue gratuit