LA QUALITÉ SUISSE DEPUIS 2013

DES CLIENTS DANS PLUS DE 40 PAYS

5 ÉTOILES SUR TRUSTPILOT

LIVRAISON GLOBALE

0

Votre panier est vide

Étude de recherche : Localisation des cannabinoïdes et des récepteurs reliés aux cannabinoïdes dans le tube digestif du chat

par Dr. Roberto Chiocchetti avril 20, 2020 2 min de lecture

Étude de recherche : Localisation des cannabinoïdes et des récepteurs reliés aux cannabinoïdes dans le tube digestif du chat

Nous travaillons avec les meilleurs chercheurs et universités du monde pour acquérir des connaissances sur la façon dont les produits au CBD fonctionnent chez les humains et les animaux, et pour obtenir des informations détaillées sur la façon dont les cannabinoïdes réagissent avec les récepteurs CB1 et CB2.

Nous travaillons avec l'Université de Bologne et le Professeur Roberto Chiocchetti DVM, PhD. et son équipe du département de Science Médicale Vétérinaire, et nous sommes en train de financer un certain nombre d'études de recherche sur le CBD et les animaux.

Avertissement : nous avons soutenu l'université de Bologne avec des fonds financiers pour la recherche. Les auteurs déclarent qu'ils n'ont pas de conflit d'intérêt.

Étude de recherche : Localisation des cannabinoïdes et des récepteurs reliés aux cannabinoïdes dans le tube digestif du chat

Une quantité croissante de documentations indique que l'activation de récepteurs cannabinoïdes pourrait exercer des effets bénéfiques sur l'inflammation gastrointestinale et l'hypersensibilité viscérale.

L'étude présente vise à étudier par immunohistochimie la distribution des récepteurs cannabinoïdes canoniques CB1 et CB2, et d'autres récepteurs clés dans des échantillons de tissus du tube digestif du chat.

Abrégé : Les récepteurs cannabinoïdes ont montré une large distribution dans les couches du tube digestif. Bien que pas encore prouvé/soutenu par des preuves fonctionnelles, la recherche présente pourrait représenter un substrat anatomique potentiellement utile pour soutenir, chez les espèces félines, l'usage thérapeutique des cannabinoïdes pour les maladies inflammatoires gastrointestinales.

Les récepteurs cannabinoïdes régulent l'inflammation, la satiété, les vomissements, la sensation, la sécrétion et la motricité du tube gastrointestinal (GIT). Plusieurs preuves indiquent que les substances agissant sur les récepteurs cannabinoïdes GIT pourraient être bénéfiques pour la douleur et la gêne intestinale.

Les récepteurs de cannabinoïdes principaux et les plus étudiés sont les deux récepteurs couplés à la protéine G : les récepteurs cannabinoïdes de type 1 (CB1R) et de type 2 (CB2R). CB1R est principalement présent dans les systèmes nerveux central et prériphérique, tandis que CB2R est principalement présent dans les cellules immunitaires.

Plusieurs études suggèrent que CB1R ou CB2R pourraient avoir un rôle protecteur dans la maladie inflammatoire de l'intestin (MII), et soutiennent la valeur possible de cibler ces chemins avec des agents pharmacologiques, comme les phytocannabinoïdes ou cannabinoïdes synthétiques agonistes, pour un intérêt thérapeutique.

Le Cannabidiol (CBD) est actuellement l'un des cannabinoïdes les plus étudiés, et son usage est en train de s'étendre dans la pratique médicale humaine et vétérinaire. En particulier, le CBD est aussi un composant non-psychoactif avec des propriétés anti-inflammatoires, analgesiques, anxiolytiques et anti-tumorales prouvées.

Le CBD semble agir de façon préférencielle sur les récepteurs liés aux cannabinoïdes, tels que GPR3 (agoniste inverse), GPR6 (agoniste inverse), GPR12 (agoniste inverse), GPR55 (antagoniste), TRPA1 (agoniste), TRPV1 (agoniste), et les récepteurs sérotoninergiques 5-HT1a (agoniste), 5-HT2a (agoniste partiel), et 5-HT3 (antagoniste)

Lisez l'étude de recherche entière de 18 pages ici gratuitement.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Abonnez-vous à notre newsletter afin d'obtenir un cadeau de bienvenue gratuit