Le CBD peut réduire l’anxiété 

Le CBD peut réduire l’anxiété 

L’anxiété et la peur sont des réactions basiques d’adaptation et de survie aux menaces. Cependant une peur inutile et tenace peut être mal adaptée et mener à une incapacité. Les symptômes d’une peur et d’une angoisse excessive arrivent dans le cas de maladies et troubles neuropsychiatriques comme le TAG (Trouble de l’anxiété généralisée), le TP (Trouble de la panique), le SSPT (Syndrome de stress post-traumatique), le TAS (Trouble de l’anxiété sociale) et le TOC (Trouble obsessif compulsif).

Le CBD et l’anxiété

Les nombreux usages positifs du CBD ont vite engendrer un enthousiasme mondial aussi bien du grand publique que de la communauté médicale. Le CBD est un des 100 composés naturels du cannabis aussi connu sous le nom de cannabinoïde. Beaucoup de gens connaissent le THC ou Tétrahydrocannabinol – celui qui fait planer, bien que pour certaines personnes, il peut entrainer des sensations de paranoïa et d’anxiété. Le CBD est considéré comme non psychoactif et de plus en plus d’études démontrent ses qualités anti-inflammatoires, antiépileptiques et neuroprotectives.

Dans une étude menée par la Neuropsychopharmacologie (1) en 2011, 24 individus diagnostiqués avec un TAS se sont vues prescrire soit du CBD soit un placébo. On leur a ensuite demandé de faire un discours devant une audience. Comme indiqué par le test « le pré traitement avec du CBD à considérablement réduit l’anxiété, la gêne et les troubles cognitifs durant le discours ainsi que le stress de l’anticipation. Le groupe du placébo avait une plus grande anxiété, une gêne et des troubles cognitifs, de même qu’un stress d’anticipation. »

Un autre test mené par le Journal de Psychoparmacologie (2) a utilisé l’imagerie neuronale sur 10 individus avec une angoisse sociale et qui avaient pris du CBD, afin de découvrir quelles parties de leur cerveau étaient influencées. L’administration du CBD « était associée avec une baisse significative de l’anxiété du sujet et par l’imagerie neuronale ils pouvaient le voir grâce à l’impact du CBD sur l’action limbique et paralimbique des régions de l’esprit ». Le système limbique est en charge de la vie émotionnelle et de la formation des souvenirs.

Les impacts du CBD sur les niveaux de sérotonine lors d’insomnies

Des tests généraux ont montré que l’huile de CBD impactait les niveaux de sérotonine dans le corps. La sérotonine est autorégulée, mais elle peut parfois être diminuée à cause des variables physiques et environnementales. Dans ces cas, cela peut entrainer une destruction du bienêtre psychologique. Le CBD peut donc aider les personnes souffrant de dépression ou d’anxiété.

L’huile de CBD peut aussi aider en provoquant un repos serein. Un des effets secondaires de l’anxiété et de la dépression est un trouble du sommeil. L’insomnie peut aggraver les effets de l’anxiété et de la dépression. Ils travaillent ensemble et vide la personne de son bienêtre psychologique, et la personne ne peut pas faire grand-chose d’autres que changer son traitement. Pour un trouble du sommeil, les études ont démontré (3) que le CBD peut aider énormément et que le THC peut dégrader la qualité du sommeil. Par conséquent les personnes qui souffrent de l’anxiété et la dépression peuvent faire d’une pierre deux coups avec une seule solution.

Le CBD contre l’anxiété – Conclusion

L’anxiété et la dépression sont dures à vivre au quotidien mais il est possible de s’en débarrasser avec le bon traitement. De nos jours, beaucoup de pays ont légalisé et approuvé le CBD comme traitement contre l’anxiété et la dépression, car cela peut sauver des vies et empêcher certaines personnes de vivre dans la peur, la panique, le stress et d’autres émotions négatives.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21307846
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20829306
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28349316

    Voir l'article entier
    Comment le CBD peut aider pour l'anxiété provoquée par la prise de parole en public

    Comment le CBD peut aider pour l'anxiété provoquée par la prise de parole en public

    La phobie de parler en public, l'une des formes d'anxiété les plus répandues, concerne un nombre impressionnant de personnes. Elle se caractérise par un afflux de ressentis très forts, désagréables, et, au-delà des habituelles mains moites, par une augmentation du rythme cardiaque et des bégaiements, et peut résulter en une crise de panique, ce qui ne doit pas être pris à la légère.

    La plupart des personnes confrontées à ce problème ont tendance à ne pas y prêter attention, et à l'ignorer, ce qui ne fait à terme qu'aggraver les choses. Une personne peut ainsi changer radicalement sa vie pour ne pas être confrontée à sa phobie, en choisissant par exemple une carrière où elle n'aura pas à parler en public, qui ne l'aurait autrement pas attirée.

    Ce type d'anxiété peut également s'avérer problématique pour les jeunes générations, en particulier aux niveaux collège et lycée, car il leur est demandé de beaucoup prendre la parole en classe. Et, si l'on considère que l'anxiété en général affecte plus de personnes que jamais auparavant, on peut facilement dire que ce problème doit être résolu au plus vite.

    Certains individus développent cette phobie plus tard dans leur vie, et, même s'ils ont un bien meilleur mécanisme interne pour lutter contre elle, le principal problème est pour eux qu'avec la progression de leur carrière, il leur est souvent nécessaire de partager leurs connaissances et compétences avec leurs collègues plus jeunes de manière plus régulière, ce qui provoque une anxiété intense.

    Même si cela ne semble pas être un problème grave pour les personnes qui n'en souffrent pas, la phobie de prendre la parole peut être un vrai tourment, car le nombre de situations où cela est nécessaire est tout simplement gigantesque au cours d'une vie, et que le fait de redouter ces situations de façon régulière peut entraîner des conséquences graves sur le plan nerveux.

    Jusqu'à récemment, les seules façons de traiter ce problème étaient la psychothérapie (qui est toujours évitée par un grand nombre de personnes anxieuses, principalement à cause de la stigmatisation sociale qui y est liée), et la consommation régulière de médicaments anxiolytiques.

    S'il est vrai que ces traitements soulagent sans le moindre doute beaucoup de patients souffrant d'anxiété, ils sont créés de manière artificielle, et contiennent de nombreux composants nocifs. Les deux principaux problèmes de ces médicaments sont l'addiction qu'ils provoquent et leurs divers effets secondaires négatifs, du fait de leur nature artificielle.

    Si cela ne suffisait pas, ils s'avèrent fréquemment incapables de soulager complètement la personne souffrant d'anxiété.

    Ces dernières années, plusieurs scientifiques reconnus ont démontré que le cannabidiol (ou CBD) était une solution naturelle à de nombreux problèmes physiques et psychologiques, et que cette molécule fonctionnait également pour les troubles anxieux.

    Pour l'anxiété, le CBD fonctionne de deux façons. La première est qu'il développe la neurogenèse dans l'hippocampe, qui est notablement plus réduit chez les patients qui souffrent de ces problèmes. Le cannabidiol provoque l'accroissement de la génération de nouveaux neurones, ce qui modifie la chimie cérébrale et rend moins anxieux.

    Il lutte aussi contre l'anxiété en modifiant la façon dont notre cerveau utilise la sérotonine disponible (qui est un composé stimulant), et des études ont démontré que les personnes sujettes à l'anxiété et la dépression avaient des quantités inférieures de sérotonine dans leur système. Le CBD augmente les niveaux de sérotonine, ce qui donne à la personne une humeur bien plus joyeuse et exubérante.

    Et le meilleur est que ce cannabinoïde (contrairement au tetrahydrocannabidiol) ne provoque absolument pas de sensations mentales, car il est entièrement non-psychoactif.

    Voir l'article entier

    Abonnez-vous à notre newsletter afin d'obtenir un cadeau de bienvenue gratuit