Le CBD peut-li prévenir du cancer du sein ?

Le CBD peut-li prévenir du cancer du sein ?

Nous sommes conscients de la popularité du CDB ces jours-ci, cependant, la notoriété du CBD qui est aujourd’hui atteinte n’est pas injustifiée. Les bienfaits et avantages que le CBD peut offrir justifient facilement sa célébrité et popularité. En plus d’être célèbre pour ses bienfaits médicinaux, l’utilisation de CBD est aussi disputée due au fait qu’il provient de la plante de cannabis. Le CBD est l’un des composants trouvés et extraits depuis la plante de cannabis à des fins médicinales. Il existe également bien d’autres cannabinoïdes dans le cannabis, dont le THC. THC et CBD sont souvent confondus car ils possèdent tous les deux certains bienfaits médicaux, mais la raison qui différencie le THC du CBD est la capacité du THC à concevoir des effets psychoactifs sur la personne. Le THC peut altérer l’état d’esprit d’une personne et peut amener à la faire planer. C’est la raison pour laquelle rendre le cannabis légal à des fins médicales est débattue, mais le CBD n’est pas un composant psychoactif, il n’affecte pas la capacité d’une personne à penser.

CBD et bienfaits médicinaux

Le monde a du mal à rendre la marijuana médicale légale pour les bienfaits qu’elle procure. Un grand nombre de recherches montrent que le CBD peut être utile dans le traitement d’une variété de maladies. Le CBD est utilisé comme récepteur qui, lorsqu’il est infusé dans le corps, réagit avec le système endocannabinoïde et soutient le SEC à maintenir une bonne santé et à réguler le système immunitaire, et contribue au bien-être général du corps. De cette façon, le CBD a pour effet de soigner la douleur et l’inflammation chronique, l’épilepsie, l’asthme, les maux de tête, les vomissements et nausées engendrées par la chimiothérapie, l’anxiété, le stress et la dépression,. On a également étudié que le CBD pourrait aider à prévenir certains types de cancers, dont le cancer de la peau et le cancer du sein.

Le Cancer du sein

Le cancer du sein est l’un des cancers les plus courants chez la femme. Une femme sur huit est affectée par le cancer du sein aux États-Unis. On a enregistré chaque année 300 000 cas de cancers du sein chez les femmes apparaissant seulement aux Etats-Unis. Un dépistage précoce de la maladie peut aider à traiter le cancer du sein et à s’en débarrasser. Le cancer de la peau se développe, par conséquence, sous forme de cellules cancéreuse qui se développent sous forme de boule sur le sein. Les symptômes comprennent l’apparition d’une boule, de la douleur sous les aisselles, un changement de taille ou de peau sur le téton, un pelage ou écaillage de la peau du téton ou du sein. Il existe certains stades du cancer de la peau qui dépendent de la taille d’une tumeur et de l’ampleur de son étendue. Un cancer de la peau diagnostiqué à un stade précoce peut être soigné et guéri mais une fois qu’il s’est étendu sur différentes parties du corps, il sera insoignable.

L’une des choses importante à comprendre à propos du cancer du sein est que le récepteur de l’hormone du cancer de la peau est soit positif soit négatif, ce qui veut dire que soit les hormones de la progestérone ou de l’estrogène résultent de la croissance de cellules cancéreuses ou pas. De la même façon, il est aussi important de savoir que le cancer du sein est HER2 positif ou négatif. HER2 est un type de protéine qui peut avoir un impact sur le traitement du cancer. Le cancer de la peau, s’il est diagnostiqué à un stade précoce, peut être traité par chimiothérapie, chirurgie, radiothérapie et thérapie hormonale. Tous les traitements dépendent des conditions et caractéristiques du cancer du sein.

Le CBD et le cancer du sein

Il a été étudié que le CBD et le cancer ont une sorte d’interaction qui engendre une réduction et une prévention du cancer. Des études variées furent effectuées dans ce domaine spécifique pour comprendre les effets du CBD sur les cellules cancéreuses. Une étude rapportée au Thérapeutique anticancéreux moléculaire a découvert que le cancer du sein métastatique est effectué positivement par le CBD. Le composant CBD du cannabis aide à inhiber un gène nommé Id-1 dans le corps cancéreux qui est responsable de répandre les cellules cancéreuses à travers le corps. Cependant, cette étude ne fut pas faite sur des humains, et les résultats ont besoin d’être davantage vérifiés. Il fut aussi découvert, lors d’dune étude sur le rongeur, que la régulation négative du récepteur Id-1 diminue l’agressivité du cancer. Le CBD aide également à diminuer l’expansion du Id-1 sans être toxique pour les cellules normales. Le CBD apparaît comme un agent non-toxique qui aide à la régulation négative des cellules Id-1, sans affecter d’autres cellules.

Une autre recherche fut effectuée en laboratoire et sur des souris pour tester les effets du CBD sur les cellules du cancer du sein triple négatives, et découvrit que le CBD aide à réduire la croissance, la migration et la propagation d’un cancer du sein. Cette étude semble indiquer une utilisation de CBD chez les patients atteints de cancer du sein avec des cellules TNBC et ainsi qu’une production de propriétés anti-métastatiques.

Une autre étude révèle que le CBD aide dans l’apoptose, qui est la mort des cellules qui causent le cancer du sein. La raison pour laquelle le cancer se propage est que le fonctionnement normal du corps, qui est responsable du maintien de la mort des cellules cancéreuses, s’effondre, et, par conséquent, les cellules font face à une énorme croissance. Le CBD a la capacité de tuer les cellules cancéreuses et entraîne une apoptose. Cette recherche fut également menée en laboratoire sans sujet humain, les chercheurs réclament plus de recherches à cet égard.

Le Journal de Pharmacologie et de Thérapies expérimentales comprend une étude qui teste les propriétés anti-tumeur de cannabinoïdes variés, dont le cannabidiol, le cannabichromene, le cannabigerol, l’acide THC et l’acide cannabidiol et a révélé que de tous cannabinoïdes, le CBD possède le plus de potentiel pour inhiber la croissance de cellules cancéreuses sans effectuer les cellules non-cancéreuses. Il fut ajouté que les données ont besoin de davantage de tests sur le cannabidiol dans le traitement du cancer.

Dernières remarque

Il ne sera pas faux de dire que le CBD possède certains effets sur les tumeurs cancéreuses, mais il est trop tôt pour conclure cela. Le majeur point faible de ces recherches et études est qu’elles n’ont pas été effectuées sur des humains, et la façon dont le CBD affecte le cancer chez les humains reste imprévisible. Cependant, certains patients affirment avoir été témoin de l’efficacité du CBD sur des tumeurs cancéreuses mais les tests en laboratoire sont faits sur des cellules ou des animaux. Les résultats de ces recherches sont cependant optimistes et satisfaisants dans la compréhension de la capacité du CBD dans la prévention contre le cancer. Des études et recherches détaillées devraient être faites pour définir de façon concluante les bienfaits du CBD.

Source

https://cannabismd.com/cbd-breast-cancer/scientific-studies-breast-cancer/research-say-cbd-oil-breast-cancer/

octobre 26, 2018

Voir l'article entier
Le CBD peut-il aider avec la Chimio?

Le CBD peut-il aider avec la Chimio?

Des patients cancéreux variés incorporent souvent le cannabis dans leur traitement contre le cancer. Certaines personnes l’utilisent sous forme d’herbe pour contrôler les symptômes tels que la nausée, la douleur, les vomissements, tandis que d’autres utilisent l’herbe pour alléger leur esprit durant la partie la plus fatigante de leur vie.

Cependant, certains patients utilisent du jus brut de cannabis et de l’huile à forte concentration de CBD en tant que tentative de traitement de la maladie avec des remèdes naturels

Le CBD et la chimio

Beaucoup de personnes utilisent le CBD sous une forme ou une autre pour traiter le cancer, mais le CBD peut-il vraiment aider avec la chimio? Allons voire ce que disent les preuves:

Le CBD aide-il à récupérer face aux probabilités de la chimiothérapie ou porte-il atteinte à vos chance de convalescence? Et bien, la réponse à cette question est toujours inconnue.

Les effets secondaires de la chimiothérapie

La chimiothérapie est l’un des traitements contre le cancer pendant lequel des médicaments puissants sont administrés aux patients oralement et de façon intraveineuse. Plus de 100 types de médicaments sont utilisés dans le traitement du cancer.

Ces médicaments aident à empêcher le cancer de s’étendre sur d’autres parties du corps, ralentissant la croissance des tumeurs, et tue également les cellules cancéreuses. Tandis que la chimiothérapie est une façon efficace de traiter le cancer, il a bel et bien de sérieux effets secondaires.

Ces effets secondaires sont dus au fait que, en plus d’attaquer les cellules cancéreuses, les médicaments de chimiothérapies attaquent également les cellules normales du corps qui sont saines. Quelques-uns des effets secondaires courants comprennent:

  • Fièvre
  • Frisson
  • Fatigue
  • Nausée
  • Vomissement
  • Sécheresse de la bouche
  • Constipation
  • Diarrhée
  • Perte d’appétit
  • Douleur lors de la déglutition
  • Irritation
  • Respiration courte
  • Toux
  • Douleur articulaire
  • Douleur musculaire
  • Gonflement des mains ou pieds

Les individus traversant ce processus de chimiothérapie ne font pas tous l’expérience de tous les effets secondaires. La sévérité de ces effets secondaires varie également d’une personne à l’autre. Cependant, la plupart des effets secondaires commencent à se dissiper après l’aboutissement de la chimiothérapie.

Un aperçu des effets du CBD sur les effets secondaires de la chimiothérapie

Les études ont découvert que l’un des composants principaux de la plante cannabis est le cannabidiol (CBD).Il aide non seulement à contrôler les symptômes les plus irritants et difficiles à contrôler de la chimio, qui est la nausée, mais aide également à la prévention de nausée anticipée chez de tels patients.

Le CBD a montré qu’il avait un effet positif dans la réduction de la nausée et des vomissements qui se produisent pendant et après de processus de chimiothérapie.

Beaucoup d’études ont aussi montré que le CBD est efficace dans la réduction de la douleur neuropathique. Il peut aider à soulager la douleur qui est même impossible à canaliser avec un traitement traditionnel.

Dans un étude de cas, des patients cancéreux qui ont eu une douleur intraitable qui était impossible à canaliser précédemment ont eu une réduction signifiante de leur douleur lorsqu’ils furent traités avec du CBD pendant presque deux semaines.

Le CBD est aussi connu pour éviter la perte de poids et d’appétit chez les patients qui suivent une chimiothérapie. Le CBD possède des propriétés anti-inflammatoires, et il aide également à réduire le gonflement des mains et des pieds chez de tels patients.

Une étude fut entreprise où 131 patients étaient traité avec du CBD pendant six à huit semaines. Il fut observée que des symptômes variés étaient améliorés, dont les vomissements, les troubles de l’humeur, la nausée, la perte de poids, la fatigue, la constipation, l’irritation et les fonction sexuelles.

Les façons dont le CBD pourrait aider à complémenter la chimiothérapie

Les gens qui suivent une chimiothérapie pour traiter le cancer font couramment l’expérience d’effets secondaires inconfortables et parfois affaiblissants des médicaments de chimio utilisés lors du processus.

En général, les médicaments de chimio sont administrés de façon intraveineuse et sont conçus pour attaquer les cellules qui s’accroissent rapidement. Ces médicaments sont trop forts et ils peuvent tuer n’importe quelle cellule qui croît rapidement, même si ce sont des cellules saines.

Cela engendre des effets secondaires comme des vomissements, de la nausée, la perte de cheveux etc. Les études révèlent que le CBD – un composant naturel de la plante de cannabis – peut aider les patients à contrôler les effets secondaires de la chimiothérapie.

L’effet du CBD sur la nausée et les vomissements induits par la chimio

Dans une étude, le CBD fut donné aux patients oralement et de façon intraveineuse, sans cannabis fumé. À travers des études variées, CBD a su se prouver bien plus efficace, comparé aux metoclopramide and prochlorperazine qui étaient donnés aux patients pour contrôler la nausée et les vomissements.

L’effet antiémétique du CBD fut étendu sur plus de 4 jours, ce qui montre une action prolongée de l’élément.

De plus, le CBD amène à un contrôle complet des vomissements et de la nausée, surtout à un niveau modéré ou médium de chimio induit d’ennemis.

Réduit la douleur neuropathique

Le CBD est aussi bénéfique dans la réduction de la douleur neuropathique induite par la chimiothérapie.

Une étude montre que le CBD empêche la douleur neuropathique et la sensibilité thermale sans effet secondaire sur le système nerveux central patient. Il n’interfère pas non plus avec l’efficacité de la chimiothérapie.

Dans une autre étude, les chercheurs ont trouvé que le CBD aide également à soulager la douleur nerveuse. Les chercheurs croient que l’effet analgésique du CBD est associé aux effets du comportant sur le récepteur 5-HT1A.

Lors d’une étude clinique, les patients qui avaient une douleur intraitable ont eu du CBD pendant 2 semaines, et leur douleur fut abaissée de façon significative.

CBD réduit le gonflement

En plus de nombreuses autres propriétés, le CBD possède aussi des propriétés anti-inflammatoires. Les scientifiques ont l’espoir que cette propriété du CBD puisse aider les patients dans le contrôle de leur gonflement des mains et des pieds lorsqu’ils suivent le processus de chimiothérapie.

Quand le CBD interagit avec les récepteurs CB2, il aide à supprimer la réponse inflammatoire à l’aide de mécanismes multiples.

Lors d’une étude animalière, le CBD s’est avéré être un succès dans la réduction des œdèmes et des pattes enflammées.

Contrôle l’appétit et combat la perte de poids

Bien que le TCH de la plante de cannabis soit davantage connu pour promouvoir l’appétit, le CBD joue un rôle important dans le contrôle de l’appétit.

Le système endocannabinoïde du corps humain est connu pour équilibrer des systèmes corporels variés, dont la consommation alimentaire. Le CBD interagit avec les récepteurs du système cannabinoide et les aident à mieux réguler l’appétit et motive à manger.

Le CBD stimule la santé émotionnelle

L’usage de CBD au cours d’une chimiothérapie peut parer aux sentiments de dépression et d’anxiété. La dépression est associée à un dysfonctionnement du système endocannabinoïde du corps, qui est aussi responsable de la régulation de l’humeur.

Comme le CBD est un cannabinoïde non-psychoactif, il ne causera jamais d’effet planant. Administré oralement ou de façon intraveineuse, le CBD est hautement efficace dans le contrôle des vomissements, de la nausée, de la fatigue, et d’autres symptômes chez les patients qui subissent une chimiothérapie.

Liens référentiels

https://echoconnection.org/chemotherapy-side-effects-medical-cannabis-and-cbd-research-overview/

https://cannabismd.com/cbd-cancer/cannabinoids-role-in-aiding-chemotherapy-side-effects-naseau-and-vomiting/

https://herb.co/marijuana/news/cannabis-chemotherapy-treatment/

octobre 26, 2018

Voir l'article entier
L’huile de CBD peut-elle guérir le cancer ?

L’huile de CBD peut-elle guérir le cancer ?

De nos jours c’est la question à 1 million d’euros.

Depuis que le débat a atteint les sphères publiques, il y a chaque jour de nouveaux témoignages ventant les effets miraculeux du cannabis. Aucun n’est pourtant vague. Ces témoignages sont prouvés par des faits scientifiques et des expériences menées par des personnes affectées. Le cannabis gagne en popularité dans le milieu médical grâce à sa propagation par les lambda. Ce sont ces personnes, qui ne sont pas expertes dans ce domaine, qui sont pourtant les premières à promouvoir les bienfaits du cannabis comme traitement médical contre le cancer et autres conditions. La communauté médicale martèle fermement son silence et ses doutes sur ce sujet.

En revanche les connaissances actuelles en oncologie présentent les fonctions du cannabis en tant que soin palliatif. Les botanistes démontrent leur ignorance concernant l’efficacité des composants du cannais sur l’altération des cellules cancéreuses. Cependant ils ne peuvent nier le fait que le THC et le CBD, qui sont les composés principaux du cannabis, ont scientifiquement prouvé pouvoir réduire l’inflammation et la douleur. Les oncologistes acceptent qu’une partie des résultats de ces tests, déclarant que le seul effet prouvé du THC est de réduire la nausée et les douleurs qui accompagnent la chimiothérapie. Que faut-il donc penser des témoignages miracles et des doutes de la communauté médicale ? Le doute et la controverse règne. Alors qu’une partie de la communauté scientifique admet et prouve que certains composants du cannabis ont un impact sur la formation des cellules et de leurs comportements, l’autre partie nie tout en bloc. En l’état l’efficacité du cannabis est soit une conspiration soit une théorie qui n’a pas encore assez de preuves pour être admise. 

Le Tétrahydrocannabinol (THC)

C’est l’un des composés principaux qui est largement mis en cause et questionné lorsque l’on parle du cannabis. Les sceptiques mettent en évidence le lien entre le cannabis et l’influence sur le comportement, que le THC peut entraîner. Il n’y a pas de doutes, le THC fait planer, mais ce n’est pas son seul rôle. Le THC fait planer lorsque vous êtes exposé à de fortes températures. Cela prouve seulement que le cannabis à un effet sur le système central nerveux d’une personne. Le fait est qu’il altère le fonctionnement de l’esprit et du comportement humain, ce composé est important et ne devrais pas être mis de côté.

Le THC a été synthétisé pour la première fois en 1964 par le Dr. Raphael en Israël. Des deux composés principaux du cannabis, le THC est le cannabinoïde le plus couramment utilisé dans des perspectives cliniques. Au-delà de faire planer, il y a de nombreuses fonctions thérapeutiques associées au THC. Il active le récepteur CB1 que l’on trouve dans la système nerveux central et permet de relaxer et de réduire la douleur.

Le traitement contre le cancer à base de cannabis est centré sur la fonction du THC qui permet d’altérer le récepteur CB1, ce qui permet de tuer les cellules cancéreuses. La mort de cellules dans le corps humain se produit quotidiennement, que cela soit programmé ou naturel. Le THC interfère avec le fonctionnement des cellules dans le système nerveux central qui contrôle leur fonctionnement. La céramide est une métabolite clé dans la programmation de la mort des cellules. Quand ses niveaux sont hauts, les cellules meurt et vice versa. Le THC se lie au récepteurs CB1 contrôlant la céramide, ce qui permet de tuer les cellules cancéreuses sans atteindre les cellules saines. Cela a été prouvé lors d’expériences cliniques sur des souris.

Le Cannabidiol (CBD)

Il n’y a que peu d’informations spécifiques concernant l’impact du CBD dans le corps en rapport avec le fonctionnement des cellules. Selon les experts, le composé agit de manière subtile sur les fonctions et processus internes du corps. Le CBD ne change pas le comportement humain ni l’esprit après son utilisation. Cependant les recherches et les test cliniques indiquent que le CBD se lie avec les récepteurs CB2 des cellules cancéreuses. En se liant avec ces cellules qui se propagent et stimulent la multiplication des cellules cancéreuses, cela entraîne la cascade de caspases, un processus qui entraînerait la mort des cellules cancéreuses.

Dans une autre expérience avec les mêmes souris, les éléments de CBD qui se liaient avec les récepteurs CB2 entraînaient l’extinction du gène ID-1, qui lui entraîne la formation de lésions dans les cellules. D’après les scientifiques, cette découverte est très intéressante car cela faisait du CBD le premier agent exogène non toxique jamais découvert. Le cancer du sein est relié à une insuffisance des fonctions métastatiques qui entraîne une inflammation et le développement de tumeurs.

Actuellement il n’y a pas assez d’essais cliniques, ce qui cause encore la controverse. Cependant, la possibilité que le cannabis puisse guérir le cancer ne doit pas être écartée. Gardez prudemment espoir.

septembre 13, 2018

Voir l'article entier

L’huile de CBD pourrait-elle aider à traiter le cancer dans les prochaines années à venir ?

L’huile de CBD pourrait-elle aider à traiter le cancer dans les prochaines années à venir ?

Le cancer est un problème majeur de ces deux derniers siècles, il y a des millions de personnes qui souffrent du cancer dans le monde. Certaines en guériront si le cancer est diagnostiqué dans les premières phases de la maladie, en revanche s’il est diagnostiqué tardivement il ne sera pas aussi simple d’en guérir voire impossible. Plus les cellules cancéreuses se propagent dans le corps, moins les chances de guérison sont élevées.

Pendant des décennies les scientifiques ont cherché en vain un remède contre le cancer, il semblerait que la plupart des expériences et théories ont échouées car un véritable traitement contre le cancer n’a pas encore été trouvé. Il ne fait aucun doute que l’industrie médicale à fait d’énormes progrès et qu’il existe de nombreux traitements temporaires qui ont permis d’augmenter les chances de survie. Cependant il n’y aucune certitude sur une guérison totale du cancer.

La popularité grandissante de l’huile de CBD a encouragé les scientifiques à tester l’huile dans le cadre de traitements contre le cancer. Il semblerait que les tests aient eu des résultats positifs et qu’il y ait de grandes chances de trouver un traitement permanent contre le cancer. Tout ce qu’il vous faut savoir sur l’huile de CBD et le cancer se trouve dans cet article.

Le traitement contre le cancer et l’huile de CBD

Ce n’est que très récemment que les capacités du cannabis à lutter contre les cellules cancéreuses ont été découvertes. L’huile de CBD est extraite à partir du chanvre et des plantes proches du cannabis. C’est une substance non psychotique qui possède de nombreux bienfaits. Le CBD compose avec le système endocannabinoïde du corps humain, qui est très important pour l’équilibre du corps et son bon fonctionnement. Il possède des récepteurs partout dans le corps et peut ainsi contrôler la régulation de ce dernier.

Ces récepteurs sont les CB1 et les CB2, c’est avec eux que l’huile de CBD réagit. Les récepteurs CB1 se situent dans le système nerveux et principalement dans le cerveau, alors que les récepteurs CB2 sont principalement situés dans le système immunitaire du corps. Il a été découvert que le THC stimulait directement ces récepteurs, ce qui cause un effet psychotique qui n’est pas bon pour le corps humain. De son côté le CBD ne fait que les stimuler de la même manière que le processus naturel du corps, c’est pourquoi il y a peu d’effets secondaires.

Ces dernières années de nombreuses études ont été menées sur les effets du CBD sur le corps humain et il se trouve que de nombreux bienfaits ont été découverts, parmi eux :

  • Antipsychotiques
  • Anti-inflammatoires
  • Antiémétiques (qui réduisent la nausée et les vomissements)
  • Antioxydants
  • Anti-tumeurs / Anti-cancer
  • Anti convulsant (qui suppriment les crises)
  • Anxiolytiques
  • Antidépresseur
  • Analgésiques (qui soulagent la douleur)

La propriété la plus connue du CBD est sa propriété anti-tumeurs et anti-cancer. C’est pour cela que le CBD a attiré l’attention de la communauté médicale. De nombreuses études ont prouvées que le CBD peut neutraliser les cancers du sein et des poumons. Parmi les effets découverts durant ces études :

  1. Stimulation de la mort des cellules grâce à l’apoptose
  2. Arrêt de la division et de la prolifération des cellules malignes dans le corps
  3. Le CBD empêche les nouveaux vaisseaux sanguins de se transformer en tumeurs
  4. Aide à réduire les chances de propagation des cellules cancéreuses dans le corps. De cette manière les cellules n’envahiront pas des cellules saines
  5. Accélération de processus d’autophagie des cellules cancéreuses
  6. Accélération du mécanisme de gestion et d’évacuation des déchets du corps

Ce n’est que le commencement, les scientifiques travaillent à prouver que ces aspects garantissent que l’huile pourra être utilisée dans le traitement du cancer.

Les traitements à base d’huile de CBD

Il n’y a pas de preuves scientifiques disponible à l’heure actuelle, c’est pour cela que les médecins ne sont pas autorisés à prescrire ou utiliser l’huile de CBD comme traitement principal contre le cancer. Cependant de nombreux spécialistes suggèrent son utilisation une fois la radio et chimiothérapie faites.

Le traitement contre le cancer amène de nombreux effets secondaires qui peuvent être difficiles à gérer, comme la perte de cheveux et de poids ou encore une décoloration de la peau. La plupart des personnes sont prêtes à accepter ces effets mais la réelle difficulté arrive avec les douleurs, la fatigue et autres problèmes liés au traitement. Nous savons que les effets liés au poids et aux cheveux peuvent se résoudre avec le temps mais que faire pour les autres problèmes ? Beaucoup de personnes ne sont pas autorisées à se soigner après un traitement et doivent ainsi vivre avec ces effets secondaires. Afin de faciliter cette étape beaucoup de médecins suggèrent d’utiliser de l’huile de CBD.

La plupart des spécialistes ont acceptés qu’il y a des bienfaits dans l’huile de CBD et c’est pour cette raison qu’ils autorisent leurs patients à l’utiliser après les premiers traitements, et dans beaucoup de cas la condition des patients s’est nettement améliorée et ils avaient récupérés dans un court laps de temps. Dans certains cas, plusieurs années un premier traitement, les cellules cancéreuses se redéveloppent. Cependant l’utilisation de l’huile de CBD à démontrée que les chances de croissance des cellules cancéreuses étaient drastiquement diminuées. Cela peut surprendre mais même les médecins admettent que dans les années à venir il y a de fortes chances pour que l’huile de CBD soit utilisée dans les traitement contre le cancer.

Conclusion sur l’utilité du CBD contre le cancer

Le CBD est donc prometteur concernant le traitement du cancer, le seul problème à l’heure actuelle est l’absence de preuves scientifiques, c’est pourquoi les médecins ne le prescrivent pas dans les traitements mais plutôt comme aide de récupération afin de réduire les chances de croissance des cellules cancéreuses dans le corps.

Sources utilisées dans cet article

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22625422
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29061818
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28588483 
https://www.cancer.gov/about-cancer/treatment/cam/patient/cannabis-pdq
https://www.marijuana.com/news/2017/02/dr-sanjay-gupta-talks-truth-immorality-opioids-and-weed-4/

juillet 17, 2018

Voir l'article entier
Est-ce que le cannabis peut guérir le cancer ?

Est-ce que le cannabis peut guérir le cancer ?

Cette question intéresse un grand nombre de personnes de nos jours. Les médias ont largement contribué à mettre l’accent sur ce composé à l’ordre du jour des conseils d’administration des hôpitaux. Le cancer est une des maladies mortelles les plus redoutées de ce siècle. Contrairement à d’autres maladies, il n’y a aucune forme de prévention du cancer, et encore moins de remèdes. Il y a de nombreuses spéculations concernant l’alimentation et le style de vie de la part du public. Et si cela peut être vrai jusqu’à une certaine mesure, peu de crédibilité est attribuée à ces hypothèses. Pourtant le sujet du remède contre le cancer est le plus grand sujet de discussion du siècle. Le cancer est un sujet d’inquiétude universel et ce peu importe votre carrière, votre ethnie ou votre lieu de résidence. Au final seules les preuves scientifiques peuvent régler le problème.

Où en est la recherche actuellement

La fondation médicale de recherche d’Auckland a donné une bourse de recherche de $157 000 afin de faciliter les recherches sur le cannabis dans le traitement du cancer. D’après le président de la fondation, la recherche est la seule façon de faire avancer les choses dans ce domaine. Le professeur Michelle Glass, qui travaillera avec une équipe de l’Université d’Auckland, mène la recherche et devrait bientôt apporter des résultats. Avec l’attention des médias sur le sujet, de nombreuses personnes de toutes origines et milieux sont rentrées dans cette discussion controversée. Les ressources disponibles pour la recherches promettent espoir et clarté. L’équipe à accès à des cellules cancéreuses du cerveau humain à des fins de recherches.

Les perspectives professionnelles

De nombreuses études sont mentionnées comme base prouvant le lien entre le cannabis et le cancer. Les résultats indiquent qu’il y a des impacts du cannabis sur les cellules du cerveau. Ils sont pour le moment considérés comme cruciaux dans la propagation des cellules cancéreuses dans le corps humain. Bien que cela soit vrai, toutes ces études sont menées sur des animaux. D’après le professeur Grant, les êtres humains ont un système biologique complexe qui ne devrait pas être systématiquement comparé à celui des animaux. Les études et tests des cellules cancéreuses et des effets du cannabis sur les cellules animales ne sont pas remises en cause. Cependant, Grant conseille d’être patient et prudent lorsqu’il s’agit des conclusions de ces études car il faut prendre en compte les grandes différences entre les systèmes biologiques animaux et humains.

En réalité Grant est sceptique sur la relation entre le cancer et le cannabis. Elle démontre son mécontentement par l’explication du modèle de cancer sur des données basées sur des cellules humaines. D’après elle, le cannabis n’est pas la réponse si la seule preuve est basée sur les cellules. Néanmoins elle reste ouverte aux possibles découvertes d’experts en biologie cellulaires qui mènent encore des recherches.

Les faits

L’action du cannabis se fait par l’interaction de ce dernier sur les récepteurs CB1 dans le cerveau. Les cellules du cerveau sont directement liées aux structures des cellules cancéreuses du reste du corps. La recherche est basée sur les impacts spécifiques du THC sur les récepteurs CB1 dans les cellules du cerveau. Qu’il inhibe ou altère le fonctionnement des cellules sera toujours sujet à débat tant que la science n’aura pas faite la lumière dessus.

La pertinence

La question de l’utilité du cannabis contre le cancer est de la plus haute importance. Le cannabis a attiré l’attention dans tous les milieux de la médecine. Les groupes religieux font aussi partie du débat et défendent le point de vue de la morale et de l’éthique. Les scientifiques ne sont pas encore d’accord sur l’efficacité du cannabis. Les autorités concernées par la régulation des médicaments et des drogues doivent pourtant donner leur avis sur la question et sur l’impact du cannabis sur le cerveau et le comportement. Une déclaration d’une organisation internationale sur les standards mondiaux pourrait changer grandement la controverse qui entoure le sujet.

Si le cannabis est dépeint comme ayant une influence négative sur le comportement humain, les associations religieuses apparaîtront alors plus devant les médias afin de se déclarer contre les drogues. Néanmoins, d’après les scientifiques, la question ne devrait pas être de savoir si le cannabis influence le comportement mais s’il soigne certaines maladies ou pas. Ils ne sont pas encore d’accord sur le fait que chaque médication à un effet secondaire. Si le cannabis soigne le cancer, ses effets secondaires sur le cerveau et le comportement peuvent être contrôlés. En attendant cette question reste encore bien ancrée chez le public et attend une réponse.

juillet 16, 2018

Voir l'article entier
L’avis du Huffington Post sur l’utilisation du cannabis pour traiter le cancer 

L’avis du Huffington Post sur l’utilisation du cannabis pour traiter le cancer 

Le 21ème siècle est caractérisé par les traitements coûteux de la médecine traditionnelle et les assurances comme seul moyen de couvrir en partie ces coûts. Ces méthodes conventionnelles incluant les dernières trouvailles technologiques, les coûts de chaque opération augmente avec ces nouveaux progrès, cela résulte en une industrie de la santé qui devient de plus en plus inaccessible pour les citoyens lambda. De plus en plus personnes se tournent donc vers une médecine alternative moins chère.

Le cancer est une des maladies les plus chère à soigner. Les sessions de chimiothérapie sont loin d’être gratuites et il vous en faudra bien plus qu’une ou deux avant d’avoir un effet. Le traitement varie en fonction du nombre de cellules cancéreuses qui se répandent dans le corps ainsi que de votre budget. Pour la première fois le Huffington Post a commenté la tendance actuelle du cannabis comme traitement alternatif. Alors que la grande majorité des professionnels de la santé et des organismes de santé publique semblent sceptiques sur l’efficacité du traitement à l’huile de cannabis, le Huffington Post ainsi que le grand publique semblent penser le contraire. D’après eux il y a une grande chance pour que le cannabis soit un traitement alternatif au cancer et aux autres maladies.

Le contexte

Bien que ce sujet apparaisse comme un sujet de société très récent et entrainant un grand nombre de controverses, ce n’est pas le cas. La relation entre le cannabis et la médecine existe depuis l’existence même de la plante. Par exemple en 2900 avant J-C, l’empereur Fu Hsi recommandait publiquement l’utilisation du cannabis comme traitement thérapeutique. A l’époque il n’y avait aucune technologie permettant d’extraire l’huile du cannabis ou d’en faire de la poudre. Le cancer existait sûrement déjà à cette époque mais il devait porter un autre nom, les personnes souffrant de maladies qualifiées d’étranges étaient donc traitées avec cette plante, à mâcher ou à fumer. Et oui cela marchait aussi, la preuve : personne ne vit plus longtemps actuellement que les personnes soignées avec ces médecines anciennes et traditionnelles. Aux dernières nouvelles, en Amérique, le cannabis figure comme ingrédient de choix parmi les traitements de nombreuses maladies.

L’institut national du cancer à récemment donné son avis sur le cannabis, il reconnaît un lien avec le cannabis dans l’inhibition de la croissance des cellules cancéreuses. De plus les produits à base de marijuana réduisent l’inflammation et la douleur ainsi que les niveaux de stress et d’anxiété.

Les tests sur les animaux

Le Huffington Post références des études menées dans les années 1990 sur des souris, ces dernières décrivent les effets des cannabinoïdes sur les cellules animales. En vérité ces études prouvent que les cannabinoïdes aident à prévenir et à détruire la croissance des tumeurs. Le British Journal of Pharmacology a publié, en 2006, son avis sur les avantages et les inconvénients des traitements à base de cannabis. Cela est une preuve que les cannabinoïdes altèrent les cellules du corps. De plus, la longue liste postée dans le journal avait bien plus d’éléments positifs que négatifs.

D’après le Huffington Post, le cannabis est une alternative prometteuse pour les personnes souffrant du cancer. Il y a encore besoin d’une étude approfondie sur ses bienfaits pour les êtres humains.

Une approbation fragile

Le débat sur la légitimité de l’utilisation du cannabis ne date pas d’hier et a commencé il y a plusieurs décennies. Depuis de nombreux essais cliniques ont vu le jour afin de prouver ou non son utilisation. Le résultat est une large acclamation et acceptation du cannabis par ses organismes. D’après le Huffington Post le traitement à base de cannabis ne devrait pas être ignoré. La FDA a approuvé tous les tests sur les composés des cannabinoïdes et leurs influences sur le cerveau humain et le comportement.

Néanmoins le cannabis est toujours stigmatisé par la communauté médicale. Malgré les années de controverses, peu d’études vont dans son sens. De plus les matières premières et les ressources pour la recherche sont assez rares et les personnes assez qualifiées pour diriger les recherches s’éloignent de cette responsabilité.

Il existe des histoires de survivants ayant utilisé des pilules de cannabis ainsi que la plante elle-même. Le Huffington Post mentionne, par exemple, Andy Ashcraft. Après un diagnostic du cancer en 2010, les docteurs lui ont dit qu’il avait maximum 3 mois à vivre. Désespéré il s’est mis à la recherche d’alternatives et trouva le cannabis. Il est aussi une preuve vivante de la réussite de ce traitement car il est toujours vivant, huit ans plus tard.

Le choix vous appartient

Bien que l’attention sur les bienfaits du cannabis soit de plus en plus présente, c’est un processus lent. De plus, il faut beaucoup de courage pour aller à contre-courant des statistiques. Mais s’il y a un traitement existant, qui marche et qui est bien moins cher, pourquoi ne pas l’essayer ?

juillet 16, 2018

Voir l'article entier

Les docteurs impressionnés par les capacités thérapeutiques de l’huile de cannabis 

Les docteurs impressionnés par les capacités thérapeutiques de l’huile de cannabis 

Malgré les tests cliniques et les résultats positifs indiquant les bienfaits du cannabis sur le système nerveux central, les experts ne sont pas encore convaincus. La controverse publique est évidente et personne ne semble prêt à choisir de camp. Aller contre l’opinion générale et les statistiques en essayant cette méthode alternative tend plus de l’acte de bravoure qu’autre chose. Un fossé sépare le corps médical et le grand publique, qui lui n’attend plus le feu vert pour essayer ces nouveaux traitements. De nombreux témoignages de résultats positifs parlent de très nombreux bienfaits pour le corps humain. Le cannabis contient deux ingrédients qui aident réduire l’inflammation et la douleur ainsi qu’à guérir d’autres conditions. Ces deux ingrédients sont le THC et le CBD, qui permettent également réduire les niveaux de stress et d’anxiété.

Récemment la chaîne News Channel 8 a fait un reportage sur l’histoire de Tammy Levant et son parcours contre le cancer, après un cancer du sein diagnostiqué en 2015. Les médecins sont impressionnés par son récit, elle affirme que sa guérison est entièrement due au cannabis. Après son diagnostic en mai, il était évident que les cellules cancéreuses se rependaient rapidement et Tammy n’avait plus longtemps à vivre. Malgré de nombreux avertissements de la part de ses docteurs, Tammy n’a pas voulu de se soumettre aux traitements conventionnels et s’est tournée vers des alternatives. A l’époque beaucoup la jugeait folle de ne pas suivre les conseils des médecins.

Plusieurs allers/retours

Après une opération à l’hôpital, Tammy retourna chez elle et tomba sur plusieurs informations concernant l’huile de cannabis. Le produit n’était pas disponible dans l’état où elle résidait, elle devait donc parcourir de longues distances afin d’en acheter. Plusieurs années après, elle est fière de sa décision, car ses efforts ont payé, et après une visite de contrôle chez son docteur, à la grande surprise de ce dernier il n’y avait plus de marqueurs de tumeurs dans son sang. Bien que le médecin reconnaît que l’huile de cannabis n’est pas encore approuvée, Tammy est la preuve vivante de son efficacité.

Le Dr. Palanca a vu les premiers tests montrant une grosse infection de tumeurs dans le sang de Tammy, mais ne trouva aucune trace de ces cellules cancéreuses lors d’un test pratiqué après l’utilisation de l’huile de cannabis. Il n’arrive pas à expliquer le fonctionnement de l’huile de cannabis, mais cela a été efficace chez Tammy.

L’avis médical

Le cas de Tammy fut un choc dans la communauté médicale, cela ne fait aucun doute. Tammy était même prête à laisser les médecins les plus sceptiques pratiquer une batterie de tests afin de prouver qu’elle ne souffre plus du cancer. Là encore ce fut un choc, et les médias se sont vite adaptés à cette nouvelle réalité.

Le médecin de Tammy s’exprime maintenant publiquement à ce sujet et reconnaît les faits. Cependant il conseille à ses patients de combiner les deux types de traitement et de ne pas abandonner la médecine traditionnelle. Bien que les méthodes alternatives semblent marcher elles ne sont toujours pas approuvées, ni même prouvées, scientifiquement. Les coûts des traitements conventionnels sont incroyablement onéreux mais d’après lui ils sont toujours viables. En utilisant les deux traitements cela équilibre la balance et permet de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. La recherche scientifique n’a pas encore de résultats substantiels concernant l’efficacité de l’huile de cannabis, la guérison de Tammy est donc considérée comme miraculeuse.

Le Dr. Palanca souligne que l’important n’est pas de savoir qui à raison, mais d’aller mieux et de guérir, c’est pour cela qu’il conseille d’utiliser les deux traitements, les chances de guérir sont doublées.

Le cas de Tammy est unique

Les critiques sur la viabilité de l’huile de cannabis viennent du fait que la plupart des personnes clamant ne plus souffrir du cancer après avoir utilisé de l’huile de cannabis, ont tous stoppé leur traitement en cours de route. Il est possible que le traitement qu’ils ont abandonné est une grande part de responsabilité dans leur guérison. On ne peut pas encore prouver que le cannabis est le seul à l’origine de la guérison et de la disparition des cellules cancéreuses.

De plus les êtres humains répondent différemment aux traitements. On sait que Tammy a pu guérir complètement du cancer uniquement grâce à l’huile de cannabis car elle a dit non au traitement traditionnel. Mais comment savoir que cela fonctionnera sur vous ? Pesez bien le pour et le contre avant de prendre votre décision.

juillet 16, 2018

Voir l'article entier
L’huile de CBD comme traitement alternatif contre le cancer – Vérité ou fiction ?

L’huile de CBD comme traitement alternatif contre le cancer – Vérité ou fiction ?

L’année 2018 est l’année qui rajoute l’huile de CBD au premier plan des discussions des conseils d’administration d’hôpitaux. Le CBD comme traitement thérapeutique est déjà largement plébiscité et connu du grand publique et figure parmi les tendances de cette année. Le grand publique teste lui-même les bienfaits de l’huile de CBD et forme ses propres conclusions sur son efficacité réelle. L’huile de CBD n’est pas considérée uniquement comme un traitement alternatif contre le cancer mais aussi contre bien d’autres conditions. Cette huile est dite riche en éléments qui altèrent le fonctionnement normal de plusieurs cellules du corps humain. Il y a pourtant de nombreux articles qui crédibilisent ces faits, en plus de la science, ce qui en fait un sujet de débat plutôt controversé. L’opinion générale va vers l’idée que le CBD à des bienfaits pour le corps humain et qu’il doit être exploité et étudié.

Qu’est-ce que l’huile de CBD ?

L’huile de CBD vient de la marijuana. L’huile contient deux éléments clés : le THC (tétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol). Le CBD serait le composant dominant de l’huile de CBD, qui contient également de bien moindres portions de THC en comparaison à la marijuana sous forme fumable. Cependant les deux ingrédients sont recommandés par les experts dans une utilisation médicale.

L’huile de CBD est extraite à partir de plantes par un processus de distillation afin d’obtenir un solvant concentré. L’huile extraite peut être ajoutée à d’autres huiles médicales ou de cuisine.

Les recherches cliniques indiquent que le CBD est très important et efficace dans la réduction des douleurs causées par les inflammations et les nausées, qui sont courantes chez les patients souffrant du cancer. Les patients sous chimiothérapie se retrouvent souvent avec de fortes douleurs que le CBD, couplé avec les cannabinoïdes (composés que l’on trouve dans le cannabis), aide à soulager. De plus la recherche démontre que les cannabinoïdes ciblent les cellules cancéreuses et les détruit presque instantanément. Les études n’ont seulement été menées sur les animaux, alors que l’huile de CBD est déjà largement utilisée comme base de traitement pour les êtres humains.

Les controverses

Bien qu’il y ait beaucoup d’engouement, il n’y a que très peu d’études sur ce type de produit, en plus d’en être qu’aux premières phases. Il est donc trop tôt pour de vraies conclusions. Le grand publique se retrouve donc dans un mélange de controverses et de confusion sur les possibles effets des cannabinoïdes sur les cellules cancéreuses ainsi que le dosage à utiliser pour les détruire.

L’huile de CBD est un produit du marché qui gagne en popularité chaque jour qui passe. Le cancer est sans aucun doute une maladie mortelle qui affecte grandement la vie des patients et de leurs familles. Beaucoup seraient prêts à tout pour sauver la vie de leurs proches. Si vous avez déjà vu quelqu’un souffrir d’un cancer en phase avancée ou terminale alors vous devez comprendre. Si cela touchait quelqu’un de votre famille vous voudriez tout essayer. Malheureusement, d’après un rapport de 2015 par Charity Cancer Research UK, de nombreuses personnes malintentionnées profitent de ce désespoir pour leurs affaires.

Cependant, il ne faut pas discréditer l’huile de CBD car elle est extraite à partir du cannabis, qui contient le CBD et le THC, qui sont reconnus comme efficaces. L’organisme de recherche accepte le fait que la marijuana contient ces éléments qui ont un effet biologique important sur le corps humain. Cependant, ils modèrent la situation et conseillent d’être prudent et ne pas tomber dans les arnaques. L’organisme, qui s’occupent également d’une étude en cours, insiste sur l’importance d’attendre les résultats scientifiques définitifs sur les bienfaits de l’huile de CBD.

Développements

Alors que les controverses sont au cœur du débat, Rick Simpson représente ceux qui disent avoir utilisé l’huile de CBD. En fait ces groupes de personnes sont fortement opposés à la chimiothérapie qu’ils lient à de nombreuses morts chez les personnes atteintes de cancer. Rick croit que l’huile de CBD est un traitement alternatif contre le cancer et bien d’autres maladies.

juillet 16, 2018

Voir l'article entier
Le GPR55, le Cancer et le CBD

Le GPR55, le Cancer et le CBD

Le CBD est encore largement en débat parmi les experts et les lambdas, qui tentent de se procurer plus d’informations sur cet ingrédient organique présent dans le cannabis. Au-delà de cela le CBD et le THC bénéficient de la même importance à cause de leurs liens avec les récepteurs CB1 et CB2:

  1. Les deux ont des propriétés et des effets similaires à la seule différence que le THC est psychoactif alors que le CBD ne l’est pas.
  2. Ils ont longtemps été considérés comme les deux seuls composants du cannabis car le troisième n’avait pas encore été découvert (CB3).

    Si tout le monde connait les différents effets du THC et du CBD sur le cerveau, l’un étant négatif et l’autre positif, un troisième composant a fait son apparition sous le nom de CB3, le GPR55. C’est la principale raison de la récente agitation au sein la communauté scientifique qui permet, néanmoins, plus de tests et de recherche afin d’expliquer les fonctions de ce nouveau composé, ses origines et ses effets sur le corps humain.

    Qu’est-ce que le GPR55 ?

    GPR55 veut dire : récepteur de protéine couplée G numéro 55. C’est un ingrédient naturel qui a été découvert en 1999 dans le cannabis aux côtés du THC et du CBD. Son développement a visiblement été mis de côté car son nom, ses effets et ses liens avec le CBD sont toujours inconnus. Alors que les scientifiques étudiaient les patients souffrant du cancer et étant traités avec du CBD, ils ont découvert un autre composant similaire au THC et au CBD qui réagissait avec le corps humain d’une certaine manière, différente du THC et du CBD.

    Ce composant est maintenant connu comme le CB3, le troisième élément du cannabis. La nature entièrement naturelle du gène GPR55, qui permet à ce récepteur d’affecter le corps humain, est la raison de son succès auprès de la communauté scientifique. Ce gène réagit avec le récepteurs CB3 dans le traitement contre le cancer. C’est pour cette raison que la recherche est en cours, les scientifiques cherchent à expliquer les effets du CB3 sur le corps qui, s’ils sont positifs, pourront être utiles dans les traitements futurs.

    Est-ce que le GPR55 a des effets négatifs dans le traitement du cancer ?

    Le CBD et le THC ont des effets différents sur le corps et le cerveau, le GPR55 aussi. Le simple fait qu’il ait été découvert en corrélation avec les autres composés implique qu’il doit avoir un impact sur le traitement contre le cancer.

    La recherche est arrivée à la conclusion que plus le GPR55 était activé, plus les cellules cancéreuses se reproduisaient et se propageaient. Cela a été un gros choc pour tous ceux qui pensait que le cannabis était le traitement organique ultime sans aucuns effets négatifs. Il a été conclu que le GPR55 agit avec le CBD en autorisant le corps à réagir avec le gène GPR55 ce qui provoque la propagation du cancer au lieu de son traitement.

    Quels sont les autres effets du GPR55 ?

    A part pour les faits mentionnés ci-dessus par les recherches scientifiques et les tests, il a été découvert par la suite que le GPR55 peut être utilisé pour combattre le cancer comme récepteur avec l’aide de différente méthodes qui se sont avérées efficaces. Voici quelques faits liés au GPR55 et ses effets sur le traitement du cancer ainsi que l’utilité des CB1 et CB2 :

    • Le GPR55 peut être forcé à se lier à la reproduction des cellules cancéreuses de par sa présence naturelle dans le corps.
    • D’après les scientifiques tout ce qui se trouve naturellement dans le corps ne peut pas produire d’effets négatifs et peut être utilisé pour traiter efficacement différentes maladies, particulièrement le cancer.
    • La même étude à démontrée que le GPR55 travaille contre le traitement du cancer. Mais si sa suractivité stimule le cancer alors il doit être possible de le contrôler en diminuant l’activité de ce gène grâce aux récentes découvertes de la communauté scientifique.
    • Le GPR55 est aussi lié au CBD et au THC, ce qui veut dire que comme ces deux éléments le GPR55 doit aussi avoir des propriétés naturelles qui peuvent être utilisées pour traiter les maladies chroniques et le cancer.
    • Les effets du GPR55 dans le traitement du cancer dépendent de la quantité et du dosage du gène utilisé et présent dans le corps. Aucune conclusion ne peut donc être donnée quand il s’agit des effets du GPR55 car les conséquences que ce composant peut avoir sont encore floues.

    Un aperçu de l’étude populaire du traitement du cancer avec le CBD et le GPR55

    Alors que la confusion règne, il y a de fortes chances pour que le GPR55 soit bientôt déclaré comme étant un ingrédient naturel sans dangers pour le traitement du cancer car les dernières découvertes affirment que les effets du GPR55 peuvent être contrôlés avec le gène GPR55 qui se trouve dans le corps. Contrairement aux fausses recherches et affirmations qui circulent, le GPR55 devient un des éléments les plus influent du cannabis et peut être utilisé afin de traiter le cancer et réduire la production de cellules cancéreuses.

    Le GPR55 et le CBD sont liés d’une certaine manière et cela est dû aux propriétés similaires que les deux composants partagent comme leur relation avec le système endocannabinoïde qui est utilisé pour traiter le cancer sur le long terme et qui produit des résultats positifs.

    juillet 16, 2018

    Voir l'article entier

    L’huile de CBD peut-elle guérir du cancer de la peau ?

    L’huile de CBD peut-elle guérir du cancer de la peau ?

    Les bienfaits époustouflants fournis par l’huile de CBD ne sont pas nouveaux pour nous. Beaucoup d’études montrent que le CBD peut être utilisé dans le traitement de nombreuses maladies, dont la douleur, l’inflammation, le diabète, la nausée et les vomissements induits par la chimiothérapie, tout comme le cancer. Oui, le cancer, l’utilisation d’huile de CBD a guéri beaucoup de patients, en particulier ceux du cancer de la peau.

    L’utilisation d’huile de CBD pour la convalescence du cancer est largement débattue du fait que les scientifiques ont été restreints de réaliser des expériences avec l’huile de CBD sur des patients cancéreux, et qu’ils n’ont trouvé aucune preuve signifiante. Mais les études menées sur les animaux ont révélées que le CBD peut se prouver être une bonne alternative au traitement du cancer. De plus, l’huile de CBD n’a pas vraiment d’effets secondaires sur les patients cancéreux, donc les gens ayant un cancer sont prêts à utiliser l’huile de CBD afin de tenter leur chance pour se débarrasser de cette maladie.

    L’huile de CBD contre le cancer

    Néanmoins, le débat sur l’utilisation d’huile de CBD pour réduire le cancer n’est pas récent. Tout cela a commencé en 2008 quand un documentaire intitulé “Run from the cure” fut publié sur YouTube, couvrant une histoire sur un patient atteint de cancer de la peau, Rick Simpson. En 2003, Rick Simpson fut diagnostiqué d’un carcinome baso-cellulaire, un type de cancer de la peau. Il avait trois régions de cancer dans son corps, après chirurgie, et sans obtenir de résultats satisfaisants, il décida d’essayer quelque chose de différent. Il avait, un jour, entendu dire que l’Université de Virginie avait découvert que le cannabinoïde de la plante de cannabis, THC, pouvait soigner du cancer chez les souris, il pensa, pourquoi pas l’essayer. Il utilisa alors l’huile de CBD pour traiter son cancer. Il appliqua l’huile de CBD sur les pansements et la posa sur les régions de son cancer, et la couvrit pendant 4 jours. Quand il ôta les pansements, il vit que le cancer était parti. Mais les docteurs n’étaient pas prêts à le croire, laissant cela de côté, il commença à produire sa propre huile de CBD et la présenta aux patients qui en avaient besoin. On trouve beaucoup de patients qui revendiquent avoir été guéris de leur cancer en appliquant de l’huile de CBD sur leur peau. Voici comment le fait de savoir si l’huile de CBD pouvait guérir du cancer ou pas devînt une source de préoccupation.

    Bien que les patients déclarèrent que l’huile de CBD avait soigné leur cancer, savoir comment le CBD ou le THC fonctionnent pour guérir du cancer est encore compréhensible. Dans le corps humain, on trouve de nombreuses cellules, et dans chaque cellule se trouve une famille de sphingolipides interchangeables, qui contrôlent la vie et la mort des cellules. Ce profil d’élément est appelé Sphingolipide rhéostat. Si le taux de céramides endogènes est élevé dans le corps, alors la mort des cellules, appelé apoptose, approche. Si les céramides sont en faible quantité, alors les cellules sont riches en énergie. Pour faire simple, lorsque le THC, un composant trouvé dans l’huile de CBD, réagit avec les récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2 sur la cellule cancéreuse, la formation de céramide augmente, ce qui engendre la mort des cellules cancéreuse, et aussi réduit les mutations supplémentaires des cellules cancéreuses. Les cellules normales saines ne produisent pas de céramide en présence de THC, donc les cellules saines restent non affectées par les cannabinoïdes.

    L’huile de CBD possède des propriétés antiprolifératives

    Essentiellement, les cannabinoïdes présents dans la plante et extrait de cannabis sont antiprolifératifs, c’est-à-dire qu’ils stoppent la propagation et la multiplication des cellules cancéreuses et des tumeurs. Des recherches récentes de l’université Complutense de Madrid en 2012 ont découvert que l’huile de CBD a un effet anti-metastatic sur les cellules cancéreuses. La Métastase est un processus pendant lequel les cellules migrent d’une partie à l’autre du corps et développent une nouvelle tumeur, laissant derrière elles la région d’origine d’une tumeur. L’huile de CBD a montré pouvoir bloquer la métastase.

    L’huile de CBD limite l’Angiogenèse

    Par ailleurs, une étude de l’Université Vanderbilt a démontré que le CBD non-psychoactif est aussi antiangiogénique. Cela veut dire que le CBD inhibe l’angiogenèse. L’angiogenèse est un processus qui fournit du sang à une tumeur. Ce cette façon, la tumeur s’agrandit de plus en plus jusqu’à ce qu’elle tue les fonctions normales du corps.

    L’huile de CBD inhibe l’Apoptose

    Par ailleurs, une étude publiée dans le Journal Européen de Pharmacologie en 2013, a révélé que l’anandamide AEA, un cannabinoïde naturellement présent dans le corps, restreint la croissance des cellules de mélanome in vitro. Le CBD réagit avec le système endocannabinoïde de la même façon que l’AEA quand on prend de l’huile de CBD. Donc le CBD peut aussi arrêter la propagation de cellules cancéreuses. Une autre étude de 2013 a été publiée dans le Journal de Pharmacie et Pharmacologie montrant une diminution de 90 pourcent des cellules de la peau cancéreuses chez les souris avec l’utilisation de cannabinoïdes synthétiques.

    Une étude plus récente publiée 2014 dans le Journal des Sciences de la vie a testé si le THC tuait ou augmentait les cellules de mélanome chez la souris. Dans ce but, les chercheurs ont appliqué du tetrahydrocannabinol THC sur les souris. Le THC est le principal élément psychoactive du cannabis. Ensuite, ils ont comparé ces souris avec les souris saines. À leur grande surprise, la taille des cellules de la peau cancéreuses était significativement réduite. Donc les chercheurs ont conclu que les cannabinoïdes exogènes peuvent être utilisés pour soigner les mélanomes. Par le terme cannabinoïdes exogènes, ont veut dire cannabinoïdes externes, comme le CBD ou le THC. Le CBD et le THC étaient vraiment utiles au traitement du cancer de la peau chez les souris. Cependant, cette recherche était une petite expérience et l’on débat toujours à savoir si l’application sur les humains peut se faire ou pas.

    L’huile de CBD peut soigner le cancer de la peau

    Bien que beaucoup de recherche ont été faites en faveur de l’huile de CBD comme remède contre le cancer, les scientifiques ne sont toujours pas très satisfaits, ou ils ne veulent pas étudier les effets anticancéreux de l’huile de CBD à cause de la législation légale. Mais l’on trouve beaucoup de personnes qui font de leur mieux pour obtenir les bienfaits de l’huile de CBD.

    On se souviendra toujours de Rick Simpson comme acteur clé de cette grande découverte. Bien que l’huile de CBD ne soit pas prescrite par les professionnels médiaux, Rick Simpson fait pousser son propre cannabis et extrait l’huile de CBD, et la fournit à quiconque en aurait besoin. Étant donné que l’huile de CBD combat et tue les cellules cancéreuses, et maintient les cellules saines normales, et complétement normales, alors appliquer de l’huile de CBD sur les tissus cancéreux n’est pas une mauvaise idée. En pesant le pour et le contre des effets de l’huile de CBD, les patients cancéreux le considèrent comme était une bonne alternative dans le traitement de leur cancer.

    Bibliographie

    https://www.cureyourowncancer.org/how-cannabis-oil-works.html
    https://www.cannabiscure.info/cannabis-oil-treatment-for-skin-cancer/
    https://www.cureyourowncancer.org/rick-simpson.html
    https://herb.co/marijuana/news/skin-cancer 

    juillet 16, 2018

    Voir l'article entier
    Le CBD peut vous aider à lutter contre le cancer

    Le CBD peut vous aider à lutter contre le cancer

    Le cannabis a été utilisé en tant que remède maison pendant des centaines d'années. Les chercheurs ont identifié de nombreux segments organiquement dynamiques dans le cannabis. Ces derniers sont appelés cannabinoïdes. Les deux segments les plus profondément examinés sont les substances chimiques delta-9-tétrahydrocannabinol (généralement mentionnée sous le nom de THC), et cannabidiol (CBD).

    Quelques rapports scientifiques constatent que les bienfaits du CBD englobent également des effets antiprolifératifs et pro apoptotiques qui empêchent la migration, l'adhésion, et l'intrusion des cellules cancéreuses. (1) Un rapport dispensé dans le « Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics » a découvert que le CBD a fortement et spécifiquement freiné le développement de différentes lignées cellulaires tumorales du sein, et montré fondamentalement moins de force à l'égard des cellules non cancéreuses. (2)

    En 2011, des spécialistes ont mis en lumière le système cellulaire par lequel le CBD encourage le passage cellulaire dans les cellules tumorales du sein. L'analyse a démontré que le CBD a provoqué une mort cellulaire dépendante de la concentration à la fois des cellules tumorales du sein en récepteurs d'œstrogènes positifs et récepteurs d'œstrogènes négatifs. Des scientifiques ont également découvert que le regroupement puissant de CBD dans les cellules tumorales présentait un faible impact sur les cellules mammaires non oncogènes. (3)

    Le CBD se conduit comme un composé non mortel, et des études ont démontré que des mesures de 700 milligrammes chaque jour pendant six semaines consécutives n'ont indiqué aucune propriété toxique évidente chez des individus, recommandant son utilisation lors d'un traitement fastidieux. Non seulement l'examen démontre que les bienfaits du CBD englobent son pouvoir de lutte contre les cellules mammaires malignes, mais les informations suggèrent également qu'il peut être utilisé pour empêcher l'intrusion du cancer du poumon et du colon, en plus des propriétés antitumorales des gliomes qu'il possède, et du fait qu'il a été utilisé pour traiter la leucémie. (4)

    Le CBD et les différentes substances chimiques découvertes dans le cannabis possèdent un impact antitumoral, et peuvent être utilisées pour améliorer les médications standard (5).

    Selon cette analyse, le CBD a stoppé efficacement la croissance cellulaire de nombreuses cellules distinctes d'une maladie cervicale (6).

    Le CBD a développé le passage cellulaire tumoral dans des cas de leucémie et de malignité du colon selon ces trois études de recherche (7, 8, 9). Le CBD a également diminué le développement et l'attaque des cellules de gliomes humains, indiquant par conséquent un rôle possible du CBD en tant qu'agent antitumoral (10).

    Les cannabinoïdes peuvent être des outils garantis de traitement combiné des maladies du sein et de la prostate, grâce à leur impact antitumoral direct, à leur capacité d'amélioration de l'efficacité des médicaments antitumoraux traditionnels, et à leur utilité en tant que traitement de diminution de la souffrance (5, 11, 12).

    De nombreux patients atteints du cancer ont découvert les bienfaits de l'huile de CBD. Non seulement l'huile de CBD peut cibler directement les cellules cancéreuses, mais il existe également une preuve significative que l'huile de CBD peut être utile vis-à-vis de la réduction des effets secondaires intenses de la chimiothérapie et des radiations. Le cancer est une maladie grave qui nécessite une assistance médicale. Mais nous pouvons faire beaucoup pour favoriser le processus de guérison en tirant profit de l'huile de CBD.

    Sources

    1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3579246/
    2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16728591/
    3. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21566064/
    4. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3579246/
    5. http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/13543784.2016.1236913
    6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5009497/
    7. http://molpharm.aspetjournals.org/content/70/3/897.full
    8. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14692532
    9. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=Inhibition+of+colon+carcinogenesis+by+a+standardized+Cannabis+sativa+extract+with+high+content+of+cannabidiol
    10. http://jpet.aspetjournals.org/content/308/3/838.short
    11. http://mct.aacrjournals.org/content/10/7/1161.full
    12. https://link.springer.com/article/10.1007/s10549-010-1177-4

    mai 31, 2018

    Voir l'article entier

    Abonnez-vous à notre newsletter afin d'obtenir un cadeau de bienvenue gratuit