Le cannabis peut-il se débarrasser du cancer ?

juillet 16, 2018 4 min de lecture

Le cannabis peut-il se débarrasser du cancer ?

Cette question intéresse un grand nombre de personnes de nos jours. Les médias ont largement contribué à mettre l’accent sur ce composé à l’ordre du jour des conseils d’administration des hôpitaux. Le cancer est une des maladies mortelles les plus redoutées de ce siècle. Contrairement à d’autres maladies, il n’y a aucune forme de prévention du cancer, et encore moins de remèdes. Il y a de nombreuses spéculations concernant l’alimentation et le style de vie de la part du public. Et si cela peut être vrai jusqu’à une certaine mesure, peu de crédibilité est attribuée à ces hypothèses. Pourtant, le sujet du remède contre le cancer est le plus grand sujet de discussion du siècle. Le cancer est un sujet d’inquiétude universel, et ce, peu importe votre carrière, votre ethnie ou votre lieu de résidence. Au final, seules les preuves scientifiques peuvent régler le problème.

Où en est la recherche actuellement

La fondation médicale de recherche d’Auckland a donné une bourse de recherche de $157 000 afin de faciliter les recherches sur le cannabis dans les procéure contre le cancer. D’après le président de la fondation, la recherche est la seule façon de faire avancer les choses dans ce domaine. Le professeur Michelle Glass, qui travaillera avec une équipe de l’Université d’Auckland, mène la recherche et devrait bientôt apporter des résultats. Avec l’attention des médias sur le sujet, de nombreuses personnes de toute origine et de tout milieu sont rentrées dans cette discussion controversée. Les ressources disponibles pour la recherche promettent espoir et clarté. L’équipe a accès à des cellules cancéreuses du cerveau humain à des fins de recherches.

Les perspectives professionnelles

De nombreuses études sont mentionnées comme base prouvant le lien entre le cannabis et le cancer. Les résultats indiquent que le cannabis a un impact sur les cellules du cerveau. Ils sont pour le moment considérés comme cruciaux dans la propagation des cellules cancéreuses dans le corps humain. Bien que cela soit vrai, toutes ces études sont menées sur des animaux. D’après le professeur Grant, les êtres humains ont un système biologique complexe qui ne devrait pas être systématiquement comparé à celui des animaux. Les études et tests des cellules cancéreuses et des effets du cannabis sur les cellules animales ne sont pas remis en cause. Cependant, Grant conseille d’être patient et prudent lorsqu’il s’agit des conclusions de ces études, car il faut prendre en compte les grandes différences entre les systèmes biologiques animaux et humains.

En réalité, Grant est sceptique sur la relation entre le cancer et le cannabis. Elle démontre son mécontentement par l’explication du modèle de cancer sur des données basées sur des cellules humaines. D’après elle, le cannabis n’est pas la réponse si la seule preuve est basée sur les cellules. Néanmoins, elle reste ouverte aux possibles découvertes d’experts en biologie cellulaires qui mènent encore des recherches.

Les faits

L’action du cannabis se fait par l’interaction de ce dernier sur les récepteurs CB1 dans le cerveau. Les cellules du cerveau sont directement liées aux structures des cellules cancéreuses du reste du corps. La recherche est basée sur les impacts spécifiques du THC sur les récepteurs CB1 dans les cellules du cerveau. Qu’il inhibe ou altère le fonctionnement des cellules sera toujours sujet à débat tant que la science n’aura pas fait la lumière dessus.

La pertinence

La question de l’utilité du cannabis contre le cancer est de la plus haute importance. Le cannabis a attiré l’attention dans tous les milieux de la médecine. Les groupes religieux font aussi partie du débat et défendent le point de vue de la morale et de l’éthique. Les scientifiques ne sont pas encore d’accord sur l’efficacité du cannabis. Les autorités concernées par la régulation des médicaments et des drogues doivent pourtant donner leur avis sur la question et sur l’impact du cannabis sur le cerveau et le comportement. Une déclaration d’une organisation internationale sur les normes mondiales pourrait changer grandement la controverse qui entoure le sujet.

Si le cannabis est dépeint comme ayant une influence négative sur le comportement humain, les associations religieuses apparaîtront alors davantage devant les médias afin de se déclarer contre les drogues. Néanmoins, d’après les scientifiques, la question ne devrait pas être de savoir si le cannabis influence le comportement, mais s’il se débarrasse certaines maladies ou pas. Ils ne sont pas encore d’accord sur le fait que chaque médication ait un effet secondaire. Si le cannabis se débarrasse du cancer, ses effets secondaires sur le cerveau et le comportement peuvent être contrôlés. En attendant, cette question reste encore bien ancrée chez le public et attend une réponse.

Cet article a été écrit par un tiers auteur indépendant, spécialisé dans la recherche sur le cannabis, le chanvre et le CBD . Tout avis, conseil ou recommandation exprimé(e) dans l'article ne reflète pas l'opinion de Formula Swiss AG, ou celle de nos employés. Nous ne faisons aucune réclamation quant à chacun de nos produits, et nous nous référons à notre clause de non-responsabilité pour plus d'information.

Formula Swiss
Formula Swiss


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Abonnez-vous à notre newsletter afin d'obtenir un cadeau de bienvenue gratuit