L’huile de CBD peut-elle se débarrasser du cancer ?

septembre 13, 2018 4 min de lecture

L’huile de CBD peut-elle se débarrasser du cancer ?

De nos jours c’est la question à 1 million d’euros.

Depuis que le débat a atteint les sphères publiques, il y a chaque jour de nouveaux témoignages vantant les effets miraculeux du cannabis. Aucun n’est pourtant vague. Ces témoignages sont prouvés par des faits scientifiques et des expériences menées sur des personnes affectées. Le cannabis gagne en popularité dans le milieu médical grâce à sa propagation par des personnes lambda. Ce sont ces personnes, qui ne sont pas expertes dans ce domaine, qui sont pourtant les premières à promouvoir les bienfaits du cannabis comme produit contre le cancer et autres pathologies. La communauté médicale martèle fermement son silence et ses doutes sur ce sujet.

En revanche, les connaissances actuelles en oncologie présentent des fonctions du cannabis en tant que solution palliative. Les botanistes démontrent leur ignorance concernant l’efficacité des composants du cannabis sur l’altération des cellules cancéreuses. Cependant, ils ne peuvent nier le fait que le THC et le CBD, qui sont les composés principaux du cannabis, soient scientifiquement prouvé pouvoir réduire l’inflammation et la douleur. Les oncologistes acceptent qu’une partie des résultats de ces tests, déclarant que le seul effet prouvé du THC soit de réduire la nausée et les douleurs qui accompagnent la chimiothérapie. Que faut-il donc penser des témoignages miracles et des doutes de la communauté médicale ? Le doute et la controverse règnent. Alors qu’une partie de la communauté scientifique admet et prouve que certains composants du cannabis aient un impact sur la formation des cellules et leurs comportements, l’autre partie nie tout en bloc. Et l’état l’efficacité du cannabis est soit une conspiration soit une théorie qui n’a pas encore assez de preuves pour être admise. 

Le Tétrahydrocannabinol (THC)

C’est l’un des composés principaux qui est largement mis en cause et questionné lorsque l’on parle du cannabis. Les sceptiques mettent en évidence le lien entre le cannabis et l’influence sur le comportement que le THC peut entraîner. Il n’y a pas de doutes, le THC fait planer, mais ce n’est pas son seul rôle. Le THC fait planer lorsque vous êtes exposé à de fortes températures. Cela prouve seulement que le cannabis a un effet sur le système central nerveux d’une personne. Le fait est qu’il altère le fonctionnement de l’esprit et le comportement humain, ce composé est important et ne devrait pas être mis de côté.

Le THC a été synthétisé pour la première fois en 1964 par le Dr. Raphael en Israël. Des deux composés principaux du cannabis, le THC est le cannabinoïde le plus couramment utilisé dans des perspectives cliniques. Au-delà de faire planer, il y a de nombreuses fonctions thérapeutiques associées au THC. Il active le récepteur CB1 que l’on trouve dans le système nerveux central, et permet de relaxer et de réduire la douleur.

La prise en charge du cancer à base de cannabis est centrée sur la fonction du THC qui permet d’altérer le récepteur CB1, ce qui permet de tuer les cellules cancéreuses. La mort de cellules dans le corps humain se produit quotidiennement, que cela soit programmé ou naturel. Le THC interfère avec le fonctionnement des cellules dans le système nerveux central qui contrôle leur fonctionnement. La céramide est une métabolite clé dans la programmation de la mort des cellules. Quand ses niveaux sont hauts, les cellules meurent et vice versa. Le THC se lie au récepteurs CB1 contrôlant la céramide, ce qui permet de tuer les cellules cancéreuses sans atteindre les cellules saines. Cela a été prouvé lors d’expériences cliniques sur des souris.

Le Cannabidiol (CBD)

Il n’y a que peu d’informations spécifiques concernant l’impact du CBD dans le corps en rapport avec le fonctionnement des cellules. Selon les experts, le composé agit de manière subtile sur les fonctions et processus internes du corps. Le CBD ne change pas le comportement humain ni l’esprit après son utilisation. Cependant les recherches et les tests cliniques indiquent que le CBD se lie avec les récepteurs CB2 des cellules cancéreuses. En se liant avec ces cellules qui se propagent et qui stimulent la multiplication des cellules cancéreuses, cela entraîne la cascade de caspases, un processus qui entraînerait la mort des cellules cancéreuses.

Dans une autre expérience avec les mêmes souris, les éléments de CBD qui se liaient avec les récepteurs CB2 entraînaient l’extinction du gène ID-1, qui lui entraîne la formation de lésions dans les cellules. D’après les scientifiques, cette découverte est très intéressante, car cela faisait du CBD le premier agent exogène non toxique jamais découvert. Le cancer du sein est relié à une insuffisance des fonctions métastatiques qui entraîne une inflammation et le développement de tumeurs.

Actuellement il n’y a pas assez d’essais cliniques, ce qui cause encore la controverse. Cependant, la possibilité que le cannabis puisse guérir le cancer ne doit pas être écartée. Gardez prudemment espoir.

Cet article a été écrit par un tiers auteur indépendant, spécialisé dans la recherche sur le cannabis, le chanvre et le CBD . Tout avis, conseil ou recommandation exprimé(e) dans l'article ne reflète pas l'opinion de Formula Swiss AG, ou celle de nos employés. Nous ne faisons aucune réclamation quant à chacun de nos produits, et nous nous référons à notre clause de non-responsabilité pour plus d'information.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Abonnez-vous à notre newsletter afin d'obtenir un cadeau de bienvenue gratuit