Comment l’huile de CBD affecte notre système endocannabinoïde

Comment l’huile de CBD affecte notre système endocannabinoïde

Le CBD gagne en popularité ces jours-ci à cause des bienfaits potentiels qu’il procure. Afin de comprendre la façon dont le CBD est si efficace dans la prévention de certaines maladies, on doit comprendre le système endocannabinoïde. Le système endocannabinoïde est le lieu où s’effectue tout le travail du CBD. Ce système est une partie du corps qui est responsable de la plupart des processus vitaux du corps, dont le système immunitaire, le système nerveux central, le système digestif, la mémoire et l’apprentissage. Le système endocannabinoïde gère et contrôle les réponses naturelles du corps. Cependant, le système peut s’affaiblir à cause d’injuries externes ou de maladies, et alors, le CBD passe à l’action pour renforcer les fonctions du système endocannabinoïde.

Le système cannabinoïde endogène, SCE, contient un nombre de cellules et de molécules qui s’éparpillent à travers le corps, dont le cerveau, les tissus conjonctifs, les organes, les cellules et les glandes immunitaires. La recherche montre que le système endocannabinoïde peut être affecté par des cannabinoïdes externes, comme le CBD. Selon l’Institut national de la santé, le système endocannabinoïde peut être manipulé par des sources externes, comme le CBD, afin de traiter un nombre de troubles médicaux.

Les effets du CBD sur le système endocannabinoïde

Le système endocannabinoïde est constitué de récepteurs cannabinoïde qui sont rependus à travers le corps. Le récepteur cannabinoïde 1 CB1 se trouve en abondance dans le système nerveux central tandis que le récepteur cannabinoïde 2 CB2 se trouve dans le tube digestif, les cellules immunitaires et le système nerveux périphérique. Ces récepteurs sont responsables de la gestion de fonctions variées dans le corps qui comprennent les fonctions immunitaires, la douleur, le sommeil, l’humeur, la digestion, la fertilité et le contrôle moteur.

Ce sont les cannabinoïdes agissant naturellement dans le corps, mais, parfois le système endocannabinoïde naturel est dérangé et ne performe pas de façon optimale. C’est là où intervient le rôle du CBD, le CBD ne s’insère pas ou ne se lie en fait pas aux récepteurs CB1 et CB2, au lieu de cela, il stimule les fonctions des deux récepteurs. A cause de cette interaction, les récepteurs CB1 deviennent plus actifs et travaillent efficacement dans différentes parties du corps. Tandis le THC se lie lui-même aux récepteurs et produit des éléments psychoactifs, le CBD, d’un autre côté, s’avère être le modulateur allostérique négatif des récepteurs CB1. Cela veut dire que le CBD peut inhiber le potentiel psychotique du THC en modifiant les récepteurs CB1.

En parlant du deuxième récepteur cannabinoïde majeur qui est le récepteur CB2, étant responsable de tant de fonction, il est aussi la raison de l’émergence d’inflammation. Tandis que le CBD a un effet positif sur le récepteur CB1 et qu’il stimule ses fonctions, le CBD a un effet négatif sur le récepteur CB2, ce qui veut dire qu’en utilisant du CBD, le récepteur CB2 s’affaiblie dans son efficacité. Les qualités anti-inflammatoires du CBD surviennent à cause de ce mécanisme, mais il a été recherché que l’effet est très éphémère et négligeable. On débat toujours sur la façon dont le CBD peut engendrer des effets positifs sur le système endocannabinoïde lorsqu’il affecte le récepteur CB1 indirectement et le récepteur CB2 seulement de façon marginale. Et bien, les résultats du CBD découlent des deux effets indirects sur le système endocannabinoïde et la piérotopie, qui est le potentiel du CBD à influencer une large variété de tous les systèmes du corps.

Les effets indirects du CBD

Le CBD possède deux autres effets sur le système endocannabinoïde qui modifient l’activité des enzymes et des protéines et la concentration en anandamide qui est le cannabinoïde produit naturellement.

Considérant l’influence du CBD sur les enzymes, on oublie souvent que le corps ne contient pas seulement les récepteurs et neurotransmetteurs, mais aussi les enzymes qui régulent tout le mécanisme. Le système endocannabinoïde possède l’enzyme clé de l’acide gras aminé hydrolase (FAAH). FAAH est l’enzyme qui décompose les fonctions de l’anandamide et l’affaiblie, tandis que le CBD est connu en tant qu’inhibiteur de FAAH. Cela veut dire que le CBD ne laisse pas le FAAH travailler efficacement et l’affaiblie, ce qui résulte en une concentration diminuée en anandamide, ce qui amène à un impact positif sur le système endocannabinoïde. On peut remarquer ici que le CBD n’affecte pas directement l’anandamide, et on a aussi découvert que le CBD est un faible inhibiteur de FAAH, donc ses effets ne peuvent pas être entièrement attribués au système d’enzymes.

Un autre effet indirect du CBD est sur les acide gras, liant les protéines (FABP). Ces protéines sont responsables de la liaison, pour ce qui est du système endocannabinoid, il se lie à l’anandamide des synapses et le transporte à l’extérieur de la synapse où il est décomposé ou métabolisé par le FAAH. Donc le CBD inhibe la liaison du FABP à l’anandamide, au lieu de cela, il attire le FABP et le prend pour le placer efficacement, entraînant moins de métabolisme de l’anandamide et augmentant ses effets sur le système.

Le CBD possède aussi d’autres effets sur le corps, le CBD se lie aux récepteurs de la protéine G connus sous le nom de TRPV-1 qui arbitre la température corporelle et les perceptions de la douleur et de l’inflammation. Le CBD est aussi utilisé pour activer les récepteurs de sérotonine, et peut aussi inhiber le gène ID-1, qui cause des types de cancers variés.

Dernières remarques

Il existe de nombreuses façons dont le système endocannabinoïde humain est affecté par le CBD. Cela comprend des influences directes et indirectes sur le système. Cependant, le CBD a un effet stimulant et renforçant sur les fonctions du système endocannabinoïde. L’effet global du CBD peut être obtenu en prenant des suppléments régulièrement afin que les processus gouvernés par le système endocannabinoïde puissent être améliorés avec le temps.

Un système endocannabinoïde en bonne santé ne gère et ne contrôle pas seulement les processus internes du corps, mais il a aussi un effet sur le comportement social d’une personne. Il agit comme pont entre le corps et l’esprit et les cannabinoïdes influencent la relation d’une personne envers son environnement extérieur. Un bon fonctionnement du système endocannabinoïde est crucial pour un corps et un esprit sains, s’il y a une déficience en cannabinoïdes dans le système, alors cette déficience peut être retirée par le CBD. 


Abonnez-vous à notre newsletter afin d'obtenir un cadeau de bienvenue gratuit