Effets secondaires

Subheading

Le CBD a-t-il des effets secondaires ?

Le CBD a-t-il des effets secondaires ?

L’huile de CBD est largement reconnue pour ses nombreux bienfaits pour le corps humain. Ce sont d’ailleurs ces propriétés qui l’ont rendu célèbre et ont entraîné sa légalisation dans 29 états américains et dans de nombreux autres pays. Le CBD est extrait à partir du cannabis ou de la marijuana. C’est du cannabis médical, il ne fait donc pas planer car il possède un taux infime de THC (qui est le responsable de l’effet planant).

Le CBD est utilisé dans le monde comme traitement de nombreuses maladies et conditions. Il possède des propriétés anti-inflammatoires, anticonvulsives, antipsychotiques et anxiolytiques. Il aide à réduire la douleur, l’anxiété, il traite les brûlures, l’acné et combat bien d’autres maladies. Il est utilisé quotidiennement par de nombreuses personnes.

Le CBD médical n’a aucun effet secondaire, en revanche une forte consommation de CBD en grande quantité peut provoquer les effets suivants :

La somnolence

L’huile de CBD agit différemment selon les personnes, certaines disent être beaucoup plus actives après en avoir consommé, pour d’autres c’est l’opposé. L’huile de CBD peut induire un effet somnolent et une fatigue lorsqu’elle est consommée à hautes doses. Dans ces cas-là il est recommandé de ne pas conduire ou de manipuler des machines afin de garantir votre sécurité et celle des gens qui vous entourent.

Légère chute de la pression artérielle

D’après de récentes études, l’huile de CBD peut causer une légère chute de la pression artérielle, cela arrive le plus souvent lorsqu’elle est consommée en grande quantité et régulièrement. Les personnes souffrant déjà d’une basse pression artérielle et prenant des médicaments pour la soigner doivent faire très attention. Il est recommandé de consulter un médecin avant de consommer de l’huile de CBD ou tout autre produit à base de CBD.

Bouche sèche

Un autre effet secondaire peut être une bouche sèche, qui peut causer un inconfort. Cela arrive car le système endocannabinoïde inhibe la sécrétion de la salive. Une étude de 2006 à démontré que les glandes mandibulaires (responsables de la sécrétion de la salive) contenaient des récepteurs cannabinoïdes, qui, quand ils sont activés, réduisent la production de la salive dans la bouche, causant ainsi l’effet de bouche sèche.

Diarrhée

De nombreuses personnes ont affirmé avoir eu une diarrhée après avoir consommé du CBD, c’est courant surtout chez les personnes sensibles. L’huile de CBD contient des ingrédients qui affectent le système digestif, un surdosage de CBD peut donc causer une diarrhée chez les personnes ayant un système digestif sensible.

Nausée

Cet effet n’a été rapporté que par peu de personnes. L’huile de CBD consommée à jeun peut causer une nausée, cependant elle ne dure pas longtemps et cette sensation disparaît en moins d’une heure. Ce n’est pas un problèmes très grave et seule l’attente et la patience peuvent soigner cet effet secondaire.

Vomissements

Un autre effet secondaire du CBD sont les vomissements. De nombreuses personnes disent avoir vomi après une consommation de CBD. Cela est dû au fait que le CBD peut provoquer certains changements dans le système digestif. A fortes doses le CBD peut chambouler le fonctionnement normal du système digestif, causant des vomissements.

Anxiété et dépression

C’est un effet secondaire de la consommation de CBD à très fortes doses. Beaucoup de personnes ont remarqué que la consommation à très hautes doses du CBD augmentait leur anxiété et leur dépression au lieu de la soigner, affirmant qu’ils se sentaient beaucoup plus tristes et déprimés.

La psychose

La psychose est un trouble mentale intense où une personne arrête de vivre dans la réalité et commence à croire que ce qui l’entoure n’est pas réel, cela entraîne un état délirant voire même des hallucinations.

Dess personnes prenant de lourdes doses de CBD ont presque franchi la barrière et montraient des symptômes de probable psychose.

Vertiges

Le vertige est une sensation de d’évanouissement et de somnolence. Dans cet état une personne se sent instable, son équilibre devient précaire et elle sent vaseuse.

Certaines personnes se sentent comme ça lorsqu’elles consomment du CBD. Les personnes ingérant de fortes doses de CBD font aussi l’expérience de cet état. Cela dit cet état est temporaire et s’estompe assez rapidement.

Augmente les tremblements chez les malades de Parkinson

Il y a de grandes chances que les malades de Parkinson consomment de grandes doses d’huile de CBD, cela peut augmenter les tremblements. Cela risque d’aggraver les mouvements des patients, mais n’affecte en revanche pas tous les patients souffrant de Parkinson. Il est recommandé de prendre conseil auprès de médecins avant d’utiliser du CBD.

Etourdissement

C’est un des effets temporaires de l’utilisation du CBD. Cela est lié à la baisse de la pression artérielle qui peut causer des sensations d’évanouissement et de maux de tête. Ce n’est pas un problème très grave et une boisson à base de caféine, comme le thé ou le café, peut rétablir votre état normal.

Voici les effets secondaires rapportés par les consommateurs. La recherche sur le CBD est toujours en cours et les chercheurs découvrent toujours de nouvelles choses sur le CBD. Cependant il a été prouvé que le CBD était sans aucuns dangers pour les êtres humains, en plus d’avoir de nombreux bienfaits lorsqu’utilisé en quantités raisonnables.

Les références

https://www.marijuanabreak.com/cbd-side-effects
https://www.healthline.com/nutrition/cbd-oil-benefits#section8
https://elixinol.com/blog/known-and-potential-side-effects-of-cannabidiol-cbd/

août 29, 2018

Voir l'article entier
Le rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) détermine que le CBD est sans danger pour la santé publique et n'est pas une source d'abus potentiels

Le rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) détermine que le CBD est sans danger pour la santé publique et n'est pas une source d'abus potentiels

Le rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a conclu qu'aucun effet néfaste pour la santé n'avait été constaté mais, bien au contraire, que des applications médicinales pour le cannabidiol (CBD) avaient été découvertes, en dépit de la politique gouvernementale américaine au sujet de cette substance cannabinoïde.

D'après le rapport de l'OMS* (1), le CBD est sans danger et bien toléré par les humains et les animaux, et il n'est source d'aucun effet néfaste pour la santé. Les experts ont déclaré que le composé chimique non-psychoactif trouvé dans le cannabis (CBD) ne génère pas de dépendance physique et « n'est pas associé à des risques d'abus potentiel ». L'équipe de recherche de l'OMS a également écrit que, contrairement au THC, les personnes ne « planent » pas à cause du CBD. Le rapport de l'OMS soutient également qu'« à ce jour, il n'y a aucune preuve de l'utilisation récréative du CBD ou de tout problème lié à la santé publique et associé à l'utilisation de CBD pur ».

L'utilité du CBD d'après l'OMS

Dans le rapport de l'OMS, il est écrit qu'« il a été démontré que le CBD est un traitement efficace pour l'épilepsie » chez les adultes, les enfants et même les animaux, et qu'il y a également des « données préliminaires » montrant que le CBD peut aider à traiter Alzheimer, le cancer, la psychose, la maladie de Parkinson et d'autres maladies graves.

Le CBD en tant que produit medicinal

En raison des études menées ces dernières années, le rapport a également mentionné que « plusieurs pays ont modifié leurs contrôles nationaux pour accueillir le CBD comme produit médicinal ». Malheureusement, comme l'a noté le rapport, les États-Unis n'en font pas partie. En tant qu'élément du cannabis, le CBD demeure une substance inscrite à l'annexe 1, ce qui signifie qu'il y a un « potentiel d'abus élevé » d'après le point de vue du gouvernement fédéral. Néanmoins, « l'utilisation médicale non autorisée » du CBD est réellement normale comme l'ont constaté les spécialistes. Pour certains des clients du CBD aux États-Unis, le statut principalement illégal et non autorisé de la substance crée des problèmes, en particulier alors qu'une vague d'extraits et d'huiles de CBD achetés localement ou en ligne (principalement de la marijuana) a permis aux patients de prendre en mains eux-mêmes la procédure de traitement chez eux – mais aussi de prendre les risques associés à l'achat de produits pharmaceutiques non autorisés. Bien que le CBD en lui-même est sans danger et s'est avéré utile pour certains clients, les spécialistes du secteur ont souligné que tous les extraits de cannabis ne sont pas élaborés de la même manière, de façon pure, ou en utilisant des techniques d'extraction similaires.

En septembre, la NORML (organisation à but non lucratif pour la réforme en matière de cannabis) a soumis un témoignage écrit à l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) contredisant la mise en place de restrictions internationales au sujet de l'accès au CBD. La FDA, qui, de façon répétée, a refusé de revoir sa position concernant les produits à base de cannabis, en dépit d'un faisceau de preuves de plus en plus importants à ce sujet, est l'une des diverses organisations qui conseilleront l'OMS dans le cadre de son réexamen final du CBD et peut-être que cette fois la FDA écoutera et apprendra quelque chose.

(1) http://www.who.int/medicines/access/controlled-substances/5.2_CBD.pdf

* Le rapport a été présenté par le comité d'experts de l'OMS sur la dépendance aux drogues et élaboré sous la responsabilité du secrétariat de l'OMS, du département des médecines essentielles et des produits de santé, des équipes d'innovation, d'accès, d'utilisation et de politique, de gouvernance et de connaissances.

juin 05, 2018

Voir l'article entier

Abonnez-vous à notre newsletter afin d'obtenir un cadeau de bienvenue gratuit