Le rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) détermine que le CBD est sans danger pour la santé publique et n'est pas une source d'abus potentiel

juin 05, 2018 3 min de lecture

Le rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) détermine que le CBD est sans danger pour la santé publique et n'est pas une source d'abus potentiel

Le rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a conclu qu'aucun effet néfaste pour la santé n'avait été constaté mais, bien au contraire, que des applications médicinales du cannabidiol (CBD) avaient été découvertes, en dépit de la politique gouvernementale américaine au sujet de cette substance cannabinoïde.

D'après le rapport de l'OMS* (1), le CBD est sans danger et bien toléré par les humains et les animaux, et il n'est source d'aucun effet néfaste pour la santé. Les experts ont déclaré que le composé chimique non-psychoactif trouvé dans le cannabis (CBD) ne génère pas de dépendance physique et « n'est pas associé à des risques d'abus potentiel ». L'équipe de recherche de l'OMS a également écrit que, contrairement au THC, les personnes ne « planent » pas à cause du CBD. Le rapport de l'OMS soutient également qu'« à ce jour, il n'y a aucune preuve de l'utilisation récréative du CBD ou de tout problème lié à la santé publique et associé à l'utilisation de CBD pur ».

L'utilité du CBD d'après l'OMS

Dans le rapport de l'OMS, il est écrit qu'« il a été démontré que le CBD est une solution efficace pour l'épilepsie » chez les adultes, les enfants et même les animaux, et qu'il y a également des « données préliminaires » montrant que le CBD peut aider à soulager Alzheimer, le cancer, la psychose, la maladie de Parkinson et d'autres maladies graves.

Le CBD en tant que produit medicinal

En raison des études menées ces dernières années, le rapport a également mentionné que « plusieurs pays ont modifié leurs contrôles nationaux pour accueillir le CBD comme produit médicinal ». Malheureusement, comme l'a noté le rapport, les États-Unis n'en font pas partie. En tant qu'élément du cannabis, le CBD demeure une substance inscrite à l'annexe 1, ce qui signifie qu'il a un « potentiel d'abus élevé » d'après le point de vue du gouvernement fédéral. Néanmoins, « l'utilisation médicale non autorisée » du CBD est réellement normale, comme l'ont constaté les spécialistes. Pour certains des clients du CBD aux États-Unis, le statut principalement illégal et non autorisé de la substance créé des problèmes, en particulier alors qu'une vague d'extraits et d'huiles de CBD achetés localement ou en ligne (principalement de la marijuana) a permis aux patients de prendre en mains eux-mêmes la procédure de chez eux – mais aussi de prendre les risques associés à l'achat de produits pharmaceutiques non autorisés. Bien que le CBD, en lui-même, soit sans danger, et se soit avéré être utile pour certains clients, les spécialistes du secteur ont souligné que les extraits de cannabis ne sont pas tous élaborés de la même manière, de façon pure, ou en utilisant des techniques d'extraction similaires.

En septembre, la NORML (organisation à but non lucratif pour la réforme en matière de cannabis) a soumis un témoignage écrit à l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) contredisant la mise en place de restrictions internationales au sujet de l'accès au CBD. La FDA, qui, de façon répétée, a refusé de revoir sa position concernant les produits à base de cannabis, en dépit d'un faisceau de preuves de plus en plus importants à ce sujet, est l'une des diverses organisations qui conseilleront l'OMS dans le cadre de son réexamen final du CBD, et peut-être que cette fois la FDA écoutera et apprendra quelque chose.

(1) http://www.who.int/medicines/access/controlled-substances/5.2_CBD.pdf

* Le rapport a été présenté par le comité d'experts de l'OMS sur la dépendance aux drogues, et élaboré sous la responsabilité du secrétariat de l'OMS, du département des médecines essentielles et des produits de santé, des équipes d'innovation, d'accès, d'utilisation et de politique, de gouvernance et des connaissances.

Cet article a été écrit par un tiers auteur indépendant, spécialisé dans la recherche sur le cannabis, le chanvre et le CBD . Tout avis, conseil ou recommandation exprimé(e) dans l'article ne reflète pas l'opinion de Formula Swiss AG, ou celle de nos employés. Nous ne faisons aucune réclamation quant à chacun de nos produits, et nous nous référons à notre clause de non-responsabilité pour plus d'information.

Formula Swiss
Formula Swiss


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Le CBD a-t-il des effets secondaires ?
Le CBD a-t-il des effets secondaires ?

août 29, 2018 4 min de lecture

Voir l'article entier

Abonnez-vous à notre newsletter afin d'obtenir un cadeau de bienvenue gratuit