L'Organisation Mondiale de la Santé annonce des changements historiques sur la Classification du cannabis

février 13, 2019 3 min de lecture

L'Organisation Mondiale de la Santé annonce des changements historiques sur la Classification du  cannabis

2019 semble être l'année où le cannabis reçoit enfin la classification qu'il mérite, libérant la plante de toutes les secousses législatives qui ont freiné la recherche si nécessaire, et qui ont empêché les pays autour du monde d'adopter des progammes de cannabis médicaux.

La semaine dernière, le comité des experts de l'Organisation Mondiale de la Santé sur la dépendance à la drogue (ECDD) a annoncé ses recommendations pour un programme de cannabis aux états membres du comité sur les drogues narcotiques (CNC).

Le comité était tenu de diffuser leurs découvertes à la fin de l'année dernière, mais a demandé une rallonge à cause de la compléxité des preuves soumises par les intervenants.

La clé parmi leurs recommendations est de retirer le cannabis des tableaux les plus restrictifs (IV) de la Convention unique de 1961 sur les drogues narcotiques, alors que jusqu'à présent, il était resté auprès des analogues fentanyls, héroïne et autres opioïdes. Le ECDD a trouvé la classification existante intenable, puisque le cannabis ne produit pas d'effets néfastes comparables à d'autres substances du Tableau IV, et a “montré un potentiel therapeutique pour le traitement de la douleur et d'autres pathologies médicales comme l'épilepsie et la spasticité associées à la sclérose en plaques.”

Formules du Cannabidiol - ne sera pas classifié

Non seulement cela, mais le comité a reconnu, par la suite, la sûreté et l'efficacité du CBD (Cannabidiol), le cannabinoide non-intoxifiant trouvé dans le chanvre et les produits de Formula Swiss au CBD.

Dans un examen précédent, le ECDD a établi que le CBD ne devrait pas être classé parmi les conventions de contrôle de drogues, à cause de sa sûreté, son manque de toxicité, ou tout abus potentiel. Alors que l'on se refère principalement aux médicaments au CBD purifié, comme l'Epidiolex récemment approuvé FDA, le commité a reconnu que de faibles traces de THC trouvées dans des extraits de CBD (comme 0.15% THC dans l'Epidiolex) ne contituent aucune menace à la dépendance ou à l'abus.

Les huiles de CBD au spectre complet avec moins de 0.2% THC - sans contrôle international

Tous doutes sur la façon dont cela pourrait s'appliquer à des huiles de CBD au spectre complet vendues en tant que supplément alimentaire autour du monde ont été heureusement également dissipés. Le comité a recommandé qu'une note en bas de page soit ajoutée au Tableau I de la Convention Unique de 1961 sur les drogues narcotiques, disant: “Les Preparations contenant essentiellement du cannabidiol et pas plus de 0.2 pourcent de delta-9-tetrahydrocannabinol ne sont pas sous contrôle international.”

Cela a des implications massives, en particulier aux Etats-Unis, où le CBD est toujours classifié comme substance de Catégorie 1, malgré les découvertes WHO précedentes.

Un autre mouvement positif a proposé d'éliminer les extraits et teintures de cannabis du Tableau 1, avec le comité reconnaissant que beaucoup d'extraits riches en CBD ont peu d'effets psychoactifs, et beaucoup de bienfaits thérapeutiques.

Et maintenant?

Après plus de 50 ans de prohibition du cannabis, les récentes découvertes WHO ont créé une vague d'excitation légitime au sein des communauté du cannabis et du chanvre. Mais il reste encore à mettre des points sur les I. Les recommendations doivent être votées par les états membres de la 62ème session à venir, qui aura lieu en mars 2019, bien que les spécialistes du secteur s'attendent à voter en accord avec les avis bien considérés du WHO.

Cette reclassification du cannabis et la reconnaissance de sa valeur thérapeutique vont, on l'espère, affaiblir la position dépassée prise par de nombreux gouvernements prohibitionistes qui ont utilisé le Tableau inexacte UN pour justifier leur refus de légaliser le cannabis médical.

Donc, si on en juge par le premier mois de l'année, le futur de l'année 2019 autour du monde a l'air plus vert que jamais.

Cet article a été écrit par un tiers auteur indépendant, spécialisé dans la recherche sur le cannabis, le chanvre et le CBD . Tout avis, conseil ou recommandation exprimé(e) dans l'article ne reflète pas l'opinion de Formula Swiss AG, ou celle de nos employés. Nous ne faisons aucune réclamation quant à chacun de nos produits, et nous nous référons à notre clause de non-responsabilité pour plus d'information.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Abonnez-vous à notre newsletter afin d'obtenir un cadeau de bienvenue gratuit