9 façons pratiques de perdre du poids cet été

avril 24, 2018 4 min de lecture

9 façons pratiques de perdre du poids cet été

Nous avons tous entendu ce conseil : si l'on veut perdre du poids, il faut manger moins et bouger plus. Si cela semble très simple, c'est un conseil généralement inutile si l'on n'a pas de plan défini.

Ce que j'ai trouvé efficace, c'est l'approche 5 : 2 du jeûne intermittent. Cela implique de réduire les calories au quart de l'apport habituel (soit environ 500 calories pour une femme, 600 pour un homme) deux jours seulement par semaine. Les cinq autres jours, vous mangez normalement.

Faites ceci et attendez-vous à voir la différence sur la balance et, surtout, des retombées importantes sur votre santé, dont une diminution des risques de contracter diverses maladies liées à l'âge.

Quelles mesures réalistes pouvez-vous donc prendre dès maintenant au quotidien pour passer des paroles d'espoir à l'acte efficace ? Voici ci-dessous mes neuf meilleures astuces pour perdre du poids ; testez-en quelques-unes, ou toutes, pendant six semaines et vous constaterez peut-être que vous aurez perdu une taille. Mais - plus important encore - vous aurez commencé à modifier votre appétit et votre relation à la nourriture.

1. Faites une "pause sans alcool"

L'une des façons les plus intelligentes et rapides de perdre du poids est de ne plus (ou de moins) boire d'alcool. D'un point de vue chimique, l'alcool est hélas similaire au sucre. Boire de l'alcool entraînera donc la même insulinorésistance qui peut favoriser la prise de poids. Votre verre de Chardonnay ou votre Mojito est très riche en calories, mais très pauvre en apports nutritionnels. Alors, essayez pendant - six semaines de laisser l'alcool (et votre foie) tranquille. Considérez ça comme une "pause sans alcool". Et si vous devez boire ? Optez pour un spritzer au vin blanc, buvez de l'eau très souvent et gare aux boissons utilisées pour couper votre alcool (un jus d'orange doublera le nombre de calories d'un verre de vodka.)

2. Choisissez avec soin vos glucides

Les hydrates de carbone hautement raffinés - les glucides blancs transformés qui sont à la base de tant de repas et d'en-cas - élèveront le taux de sucre dans le sang et pousseront le pancréas à produire de l'insuline, deux éléments qui favorisent l'accumulation des graisses et rendent leur combustion plus difficile. Troquez les glucides raffinés à libération rapide contre des glucides à combustion lente et non raffinés : avoine géante, riz basmati complet, pain complet moulu sur pierre. Petit changement, grande répercussion.

3. Gare au ratio 50/50

L'être humain adore les associations gras-sucre hautement énergétiques mais, selon le professeur Paul Kenny, neuroscientifique au Scripps Research Institute de Floride, les aliments dont le ratio graisse / sucre est de 50 / 50 interfèrent avec nos mécanismes d'autorégulation ; il n'existe tout simplement pas d'interrupteur OFF, ce qui serait le cas en cas de consommation de seulement l'un ou l'autre de ces macronutriments. Si l'on ne retrouve pas ce ratio particulier dans la nature, il est omniprésent dans les petites douceurs auxquelles nous nous sommes habitués et que nous aimons : cheesecake, beignets, brownies au caramel… Alors, éliminez les 50:50 de votre liste de courses - pour un certain temps - et misez sur la liberté.

4. Traversez la Méditerranée

C'est peut-être un raccourci pour dire "fuyez la malbouffe", mais les peuples de la Méditerranée savent un ou deux trucs sur l'alimentation saine. Pendant six semaines, prenez exemple sur nos cousins italiens et optez pour une alimentation riche en légumes, en céréales complètes, en fruits, en noix, en huile d'olive, en protéines maigres et en produits laitiers allégés. Bellissima!

5. Restez fidèle à la soupe

Selon une étude de la Penn State University, la soupe constitue un excellent coupe-faim car elle associe des liquides et des solides qui atténuent la sensation de faim ; mangez-en avant un repas et vous pourrez réduire votre apport calorique global jusqu'à 20 % par rapport à un repas sans soupe. Vous pouvez également remplacer votre sandwich du déjeuner habituel par une soupe de légumes … vous diminuerez ainsi votre apport en glucides et en calories tout en augmentant votre quota de légumes.

6. Adoptez la règle des trois-quarts

C'est une idée simple, presque évidente, mais aussi un excellent moyen de mettre la théorie d'une bonne alimentation en pratique : mettez tout simplement plus de légumes dans votre assiette et moins de viande et de glucides ; un ratio de 75 : 25 serait idéal. L'idée est de faire de la viande une récompense et de donner aux glucides un rôle d'appoint, en laissant la vedette aux légumes. Pour divers délicieux repas végétariens 5 : 2, jetez un œil au livre de recettes Fast Diet Recipe Book et Fast Cook, ou consultez les recettes sur notre site.

7. Attention aux portions

Il est facile de croire que la portion qui nous est servie correspond à la quantité que nous voulons, dont nous avons besoin ou que nous pouvons traiter - même si la taille des portions dans les restaurants et les magasins d'alimentation a très fortement augmenté ces vingt dernières années. Nous avons tendance à manger 92 % de la nourriture que nous nous servons - alors servez-vous une portion plus petite. Nous avons aussi tendance à continuer à manger jusqu' à ce que notre assiette soit vide. Là encore, faites attention. Réduisez. Une assiette plus petite? Pourquoi pas?

8. Oubliez les jus

Le jus de fruits est une version plus riche en sucre - et plus pauvre en nutriments que sa source, et contient en plus moins de fibres. De plus, la plupart des bienfaits nutritionnels du fruit se concentre dans sa peau, laquelle est souvent absente des jus. Si vous voulez un jus de pomme, mangez plutôt une pomme accompagnée d'un verre d'eau (il est important de bien s'hydrater pendant un régime 5:2.)

9. Modifiez votre consommation de café

Si le café en lui-même n'est pas néfaste, les produits laitiers et le sucre qui vont souvent avec peuvent être de véritables pièges caloriques. Pendant les six prochaines semaines, troquez votre latte habituel pour du café noir, du thé vert ou du thé aux plantes. Vous pourriez bien vous rendre compte au bout de ces six semaines que les lattes lactés et crémeux que vous adoriez autrefois ont perdu de leur panache… ce que vous devez faire, c'est "reformater" votre cerveau: changer votre mental pour changer votre physique.

Formula Swiss
Formula Swiss


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Abonnez-vous à notre newsletter afin d'obtenir un cadeau de bienvenue gratuit