LA QUALITÉ SUISSE DEPUIS 2013

DES CLIENTS DANS PLUS DE 40 PAYS

5 ÉTOILES SUR TRUSTPILOT

LIVRAISON GLOBALE

0

Votre panier est vide

La base de données CosIng de l'UE inclut désormais une entrée pour la CBD naturelle

par Robin Krigslund-Hansen février 11, 2021 3 min de lecture

Nous avons déjà écrit sur le succès de notre association industrielle paneuropéenne - The European Industrial Hemp Association (EIHA.org) - et expliqué comment l'EIHA a proposé des changements à la base de données CosIng en octobre 2019 et comment l'UE a mis en œuvre les changements proposés immédiatement après, légalisant ainsi pleinement l'extrait de feuille de Cannabis Sativa dans les produits cosmétiques dans tous les États membres de l'UE.

Les implications positives du changement de la base de données CosIng en octobre 2019 

Tous nos produits contenant de la CBD sont enregistrés dans le portail de notification des produits cosmétiques (CPNP) en tant que cosmétiques et ne sont pas commercialisés pour la consommation orale.

Formula Swiss est l'une des rares entreprises de la CBD en Europe à ne pas enfreindre les restrictions du catalogue des nouveaux aliments à partir de janvier 2019, date à laquelle l'UE a décidé de classer les produits de la CDB comme nouveaux aliments.

Implications de la Cour de justice de l'Union européenne dans l'affaire française C-663/18 (affaire Kanavape)

En novembre 2020, la Cour de justice de l'Union européenne à Luxembourg a publié un communiqué de presse no. 141/20 sur l'arrêt rendu dans l'affaire C-663/18 en France. Nous avons écrit sur les changements importants dans cet article.

L'affaire concerne deux directeurs français d'une société qui distribuait en France de l'huile de colza CBD pour cigarettes électroniques. La CBD a été produite en République tchèque à partir de plantes de chanvre légales et extraite de la biomasse végétale entière, y compris les feuilles et les fleurs de cannabis.

Dans son arrêt, la Cour estime que le droit communautaire, en particulier les dispositions relatives à la libre circulation des marchandises entre les États membres de l'UE (dont la Norvège et la Suisse), s'oppose à une législation nationale telle que celle en cause.

La Cour rappelle que les dispositions relatives à la libre circulation des marchandises au sein de l'Union européenne (articles 34 et 36 TFUE) sont applicables, puisque la CBD en cause au principal ne peut être considérée comme un "stupéfiant".

Au cours des deux derniers mois, depuis novembre 2020, l'arrêt de la CJCE a modifié le paysage juridique des produits de la CBD dans les États membres de l'UE et la plupart des autorités locales ont changé leur position juridique sur les produits de la CBD à la suite de l'arrêt, qui définit clairement que la CBD extraite de la plante de chanvre entière (y compris les feuilles et les fleurs) ne doit pas être classée comme une drogue.

Changements actuels dans la base de données CosIng

Depuis l'arrêt de la CJCE en novembre 2020, l'Association européenne du chanvre industriel a demandé une mise à jour de la base de données CosIng et a demandé de maintenir les interdictions sur le Cannabis Sativa L. (restriction sous II/306) et d'intégrer plus d'entrées INCI (nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques) dans la base de données.

Plus spécifiquement, l'EIHA a demandé à l'UE de supprimer toutes les interdictions liées aux entrées de cannabis dans la base de données CosIng en prenant en considération le fait que l'arrêt de la CJCE fait explicitement référence à l'approche de la plante de cannabis entière (paragraphe 76 de l'arrêt). En outre, ils ont suggéré que l'UE ajoute une nouvelle entrée dans la base de données CosIng appelée "CANNABIDIOL".

Aujourd'hui, l'UE a accepté ce changement et a mis en œuvre la CBD dans la base de données CosIng. Vous pouvez voir la toute nouvelle entrée pour Cannabidiol en suivant ce lien. Veuillez noter qu'elle s'appelle "CANNABIDIOL - DÉRIVÉ D'UN EXTRAIT OU D'UNE TINCTURE OU D'UNE RÉSINE DE CANNABIS.

En outre, la CBD a été ajoutée avec les fonctions suivantes : Anti-sébum, antioxydant, conditionnement et protection de la peau. Ces fonctions peuvent désormais être commercialisées sans que les produits cosmétiques CBD aient d'effets médicaux.

Cela signifie également qu'à partir d'aujourd'hui, non seulement les extraits de feuilles de cannabis sont autorisés dans les produits cosmétiques dans l'UE, mais aussi la CBD d'origine naturelle.

Nous sommes bien sûr très heureux des changements apportés à la base de données CosIng et nous félicitons l'EIHA et son équipe qui a travaillé dur pour apporter ces changements au nom de l'ensemble de l'industrie européenne de production de cannabis.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Abonnez-vous à notre newsletter afin d'obtenir un cadeau de bienvenue gratuit