La Thaïlande approuve le CBD pour l'utilisation médicale

La Thaïlande approuve le CBD pour l'utilisation médicale

La légalisation de l'utilisation et de la cultivation de la marijuana en Thaïlande est devenue le sujet le plus débattu de l'époque. Des produits différents comme l'huile et les comprimés de CBD ont gagné en popularité par leur efficacité à traiter différents problèmes de santé. Les produits dérivés du cannabis gagnent en popularité pour leur utilisation et bienfaits médicaux. L'AMS (l'Association Mondiale de la Santé) a publié un rapport sur les bienfaits sur la santé associés à l'utilisation du CBD.

La Thaïlande est un endroit réputé pour sa politique stricte contre le trafic de drogues et leur utilisation. Mais maintenant, la Thaïlande est l'un des rares pays asiatiques à avoir légalisé l'utilisation du cannabis et de la marijuana médicale.

Comment la Thaïlande a-t-elle approuvé le CBD

Lorsque davantage de pays ont adopté l'utilisation du cannabis pour ses qualités médicinales, l'Organisation Pharmaceutique Gouvernementaire de la Thaïlande a essayé de mener le gouvernement fédéral à permettre l'étude des bienfaits de la drogue, afin qu'elle puisse être utilisée pour ses bienfaits médicaux, après accord du Ministère de la Santé.

Selon un rapport du Dr Nopporn Cheanklin, directeur général exécutif du OPG, il y a environ 20 ans, les meilleures souches de marijuana étaient importées depuis la Thaïlande. Mais maintenant que le Canada a cultivé cette souche, et que la Thaïlande ne peut plus prétendre être le cultivateur numéro un de la meilleure souche de marijuana, et révaliser avec le Canada, c'est devenu une véritable nécessité de développer une souche unique qui va maintenir un niveau élevé, et qui peut être utilisée pour défier le monde. Donc, maintenant, le gouvernement thaïlandais prend des mesures pour maintenir leur réputation dans la cultivation des meilleures souches de marijuana du monde.

Une proposition a été soumise au Premier Ministre Prayuth Chan-ocha pour réviser le cadre légal pour l'utilisation de la marijuana médicale en Thaïlande. Et le Premier Ministre a soutenu le plan qui devrait rendre la légalisation de la marijuana médicale possible vers la fin du premier trimestre de 2019. Le Cabinet de la Thaïlande a déjà approuvé le projet de légalisation au mois de mai 2018 pour permettre davantage de recherche sur les effets médicaux du CBD. L'Organisation Pharmaceutique Gouvernementale a commencé des essais cliniques, dans le but de produire des médicaments à base de CBD sous quatre conditions.

Le cabinet de l'assemblée législative nationale de Thaïlande a aussi approuvé une proposition, sous approbation, sur la cultivation du cannabis dans six provinces différentes, dans la région nord du pays, qui fait partie du projet. Ils doivent explorer les usages du CBD à des fins médicales.

Pourquoi la Thaïlande a-t-elle approuvé l'utilisation du CBD?

Si vous êtes en train de penser aux raisons pour lesquelles le CBD a été approuvé en Thaïlande, alors gardez à l'esprit que, autre que certains des bienfaits surprenants du CBD, il est très rentable. La Thaïlande possède la meilleure marijuana pour l'export dans le monde. La Thaïlande fut le premier exportateur de CBD du monde en 1980, et veut remporter la récompense de plus de 10 millards de dollars du marché de la marijuana.

En Thaïlande, la marijuana fut une fois classée en tant que plante médicinale traditionnelle pour soigner différents problèmes de santé. Mais la marijuana fut re-catégorisée en tant que narcotique de classe 5 sous l'act de drogues narcotiques, faute de quoi la production, la vente, la consommation et la possession de CBD furent proscrites. Bien que les lois sur la drogues soient très sévères en Asie en générale, la Thaïlande évolue dans la direction opposée.

3 min de lecture

Voir l'article entier
L'Organisation Mondiale de la Santé annonce des changements historiques sur la Classification du  cannabis

L'Organisation Mondiale de la Santé annonce des changements historiques sur la Classification du cannabis

2019 semble être l'année où le cannabis reçoit enfin la classification qu'il mérite, libérant la plante de toutes les secousses législatives qui ont freiné la recherche si nécessaire, et qui ont empêché les pays autour du monde d'adopter des progammes de cannabis médicaux.

La semaine dernière, le comité des experts de l'Organisation Mondiale de la Santé sur la dépendance à la drogue (ECDD) a annoncé ses recommendations pour un programme de cannabis aux états membres du comité sur les drogues narcotiques (CNC).

Le comité était tenu de diffuser leurs découvertes à la fin de l'année dernière, mais a demandé une rallonge à cause de la compléxité des preuves soumises par les intervenants.

La clé parmi leurs recommendations est de retirer le cannabis des tableaux les plus restrictifs (IV) de la Convention unique de 1961 sur les drogues narcotiques, alors que jusqu'à présent, il était resté auprès des analogues fentanyls, héroïne et autres opioïdes. Le ECDD a trouvé la classification existante intenable, puisque le cannabis ne produit pas d'effets néfastes comparables à d'autres substances du Tableau IV, et a “montré un potentiel therapeutique pour le traitement de la douleur et d'autres pathologies médicales comme l'épilepsie et la spasticité associées à la sclérose en plaques.”

Formules du Cannabidiol - ne sera pas classifié

Non seulement cela, mais le comité a reconnu, par la suite, la sûreté et l'efficacité du CBD (Cannabidiol), le cannabinoide non-intoxifiant trouvé dans le chanvre et les produits de Formula Swiss au CBD.

Dans un examen précédent, le ECDD a établi que le CBD ne devrait pas être classé parmi les conventions de contrôle de drogues, à cause de sa sûreté, son manque de toxicité, ou tout abus potentiel. Alors que l'on se refère principalement aux médicaments au CBD purifié, comme l'Epidiolex récemment approuvé FDA, le commité a reconnu que de faibles traces de THC trouvées dans des extraits de CBD (comme 0.15% THC dans l'Epidiolex) ne contituent aucune menace à la dépendance ou à l'abus.

Les huiles de CBD au spectre complet avec moins de 0.2% THC - sans contrôle international

Tous doutes sur la façon dont cela pourrait s'appliquer à des huiles de CBD au spectre complet vendues en tant que supplément alimentaire autour du monde ont été heureusement également dissipés. Le comité a recommandé qu'une note en bas de page soit ajoutée au Tableau I de la Convention Unique de 1961 sur les drogues narcotiques, disant: “Les Preparations contenant essentiellement du cannabidiol et pas plus de 0.2 pourcent de delta-9-tetrahydrocannabinol ne sont pas sous contrôle international.”

Cela a des implications massives, en particulier aux Etats-Unis, où le CBD est toujours classifié comme substance de Catégorie 1, malgré les découvertes WHO précedentes.

Un autre mouvement positif a proposé d'éliminer les extraits et teintures de cannabis du Tableau 1, avec le comité reconnaissant que beaucoup d'extraits riches en CBD ont peu d'effets psychoactifs, et beaucoup de bienfaits thérapeutiques.

Et maintenant?

Après plus de 50 ans de prohibition du cannabis, les récentes découvertes WHO ont créé une vague d'excitation légitime au sein des communauté du cannabis et du chanvre. Mais il reste encore à mettre des points sur les I. Les recommendations doivent être votées par les états membres de la 62ème session à venir, qui aura lieu en mars 2019, bien que les spécialistes du secteur s'attendent à voter en accord avec les avis bien considérés du WHO.

Cette reclassification du cannabis et la reconnaissance de sa valeur thérapeutique vont, on l'espère, affaiblir la position dépassée prise par de nombreux gouvernements prohibitionistes qui ont utilisé le Tableau inexacte UN pour justifier leur refus de légaliser le cannabis médical.

Donc, si on en juge par le premier mois de l'année, le futur de l'année 2019 autour du monde a l'air plus vert que jamais.

3 min de lecture

Voir l'article entier

Abonnez-vous à notre newsletter afin d'obtenir un cadeau de bienvenue gratuit